Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 octobre 2016 2 25 /10 /octobre /2016 16:09

Mon frère Paul a le plaisir de vous convier au grand concert de fin d’année

qui aura lieu le 17 novembre 2016 à 20 heures

en la Cathédrale Saints Michel et Gudule à Bruxelles

 Au programme

 Telemann

Marcello

Schubert
Messe Es-dur D 950

Cette année, le Chœur Sammartini sera accompagné par le Chœur géorgien Abkhzian State Capella, avec lequel le Chœur Sammartini a chanté à Pâques la Missa de Gloria de Puccini à Tbilissi (Géorgie)

 

Tickets en prévente à 20€ qu'il  peut vous faire parvenir

ou laisser à disposition à l’entrée de la cathédrale le 17 nov.

à verser sur le compte : Paul Jamin BE10 0631 9108 6904.

Communication : Concert Sammartini 2016

Mail : jamin.labranche@skynet.be

 

SAMMARTINI

.

Published by Jamin - dans Concert
commenter cet article
10 octobre 2016 1 10 /10 /octobre /2016 14:46

(cliquez sur les photos pour les découvrir dans leur format original)

Une bonne centaine de kilomètres de chez nous, (environs de Perpignan) et nous voici sur la Côte Sauvage.

En espagnol la "Costa Brava", nommée ainsi pour la première fois en 1908 par le journaliste et poète Ferran Agulló, au vu de ses criques escarpées.

C'était à une époque où l'endroit attirait quelques artistes et de bien rares touristes, car jusqu'à la fin des années cinquante, la région ne disposait guère d'infrastructures touristiques. Ces superbes paysages n'attiraient que ceux qui avaient le goût de l'aventure.

C'est durant la période franquiste, à la fin des années soixante, que la Costa Brava a connu un (trop) important développement de tourisme de masse couplé aussitôt à des opérations de spéculation immobilière souvent désastreuses.

Heureusement, son relief souvent accidenté rendait la construction parfois difficile, voire impossible, ce qui a protégé certains endroits, parmi les plus beaux, de la rage des promoteurs.

Costa Brava : trois jours de ballade

Depuis les choses ont changé : la Catalogne s'est (enfin) adaptée aux exigences européennes en développant un Droit du Tourisme restrictif.

La loi sur le Tourisme 2002 définit maintenant des zones « saturées », menacées de surpopulation. Elle interdit la construction de complexes touristiques et restreint les hôtels à une capacité de 60 lits.

Aujourd'hui, la Costa Brava offre toujours une multitude de jolis villages de pècheurs comme Cadaques par exemple.

Ici: Sa Tuna

Costa Brava : trois jours de ballade

Ou Calella de Palafrugell, où nous avions choisi de loger.

Costa Brava : trois jours de ballade
Costa Brava : trois jours de ballade
Costa Brava : trois jours de ballade
Costa Brava : trois jours de ballade
Costa Brava : trois jours de ballade
Calalla de Palafrugell

Calalla de Palafrugell

Il y a énormément de choses à découvrir sur la Costa Brava, mais en trois jours nous nous sommes limités à la portion de Begur à Tossa de Mar, avec quelques incursions à l'intérieur du pays.

Costa Brava : trois jours de ballade

BEGUR

 

Costa Brava : trois jours de ballade

Entouré des collines du massíf de Begur, ce gros village en bord de mer est encore bien préservé du tourisme de masse.

Begur conserve un charme certain avec ses ruelles médiévales où l'on peut admirer les anciennes demeures d'Indianos, ces habitants de Begur partis au 19e siècle faire fortune à Cuba.

Revenus au pays les poches pleines, ils se faisaient construire de riches demeures sur les façades desquelles on a aujourd'hui apposé des plaques expliquant l'histoire de ceux qui les ont bâties.

Tous les ans, Begur célèbre des Indianos le  premier week-end de septembre, par la Fira d'Indians

Costa Brava : trois jours de balladeCosta Brava : trois jours de ballade
Costa Brava : trois jours de balladeCosta Brava : trois jours de ballade

CHEMINS DE RONDE

La Catalogne ne compte pas moins de 220 km de chemins de ronde, utilisés jadis par les contrebandiers et les gardes surveillant le littoral.

Ces chemins longent les criques et traversent les lieux les plus emblématiques de la Costa Brava.

Aujourd'hui, aménagés en itinéraires de randonnées, ils circulent au milieu des pins et offrent de superbes vues sur les calanques.

On y trouve souvent des tours de guet construites à des endroits stratégiques pour pouvoir communiquer entre elles. De jour la communication se faisait grâce à des signaux de fumée alors que de nuit elle se faisait grâce à des signaux de lumière. Il y avait en permanence un gardien dans la tour afin de prévenir les citadins d’aller se réfugier à l’intérieur des murs en cas de danger d’attaque barbaresque.

Pour les marcheurs, il y a au total en Catalogne 2 500 km d'itinéraires balisés.

 

Au départ de la platja Sant Pol (au nord de Playa de Aro), commence une de ces promenades qui longe un lotissement de luxe aménagé il y a une centaine d'années.

Platja Sant Pol

Platja Sant Pol

Costa Brava : trois jours de ballade

Les concepteurs du lotissement avaient prévus l'intégration d'un espace public le long de la mer.

Costa Brava : trois jours de balladeCosta Brava : trois jours de ballade
Costa Brava : trois jours de balladeCosta Brava : trois jours de ballade

Ici, le chemin passe sous le belvédère d'une propriété.

Costa Brava : trois jours de ballade
Costa Brava : trois jours de ballade
Costa Brava : trois jours de ballade

Dans la propriété de la famille Encesa, une logia de style Brunelleschi surplombe le chemin de ronde.

Costa Brava : trois jours de ballade
Costa Brava : trois jours de ballade
Costa Brava : trois jours de ballade
Costa Brava : trois jours de ballade
Costa Brava : trois jours de ballade
Costa Brava : trois jours de ballade
Costa Brava : trois jours de ballade

La promenade s'achève à la plage de Sa Consa.

Costa Brava : trois jours de ballade
Costa Brava : trois jours de ballade

TOSSA DE MAR

Costa Brava : trois jours de ballade

Si la ville en elle-même est sans charme, l'intérêt de Tossa réside en sa vieille ville médiévale (12-14e s.)  entourée de murailles.

C’est le seul exemple de cité médiévale fortifiée qui existe encore aujourd’hui sur la côte de Catalogne. 

(cliquez sur les photos pour les découvrir dans leur entièreté)

Costa Brava : trois jours de balladeCosta Brava : trois jours de ballade
Costa Brava : trois jours de ballade
Costa Brava : trois jours de balladeCosta Brava : trois jours de ballade

C'est ici que furent tourné  "Pandora an the Flying Dutchman" avec Ava Garner et James Mason.

(Pandora et le vaisseau Fantôme)

 

Ava Gardner, Frank Sinatra et l'équipe du film à Tossa entre deux scènes de tournage en mai 1950 :

Costa Brava : trois jours de balladeCosta Brava : trois jours de ballade

Cette Costa Brava abrite aussi de nombreux villages situés dans les terres, mais à quelques kilomètres seulement de la côte et qui, comme Pals ou Peratallada, sont l'occasion de découvrir de véritables petits bijoux médiévaux .

PALS

Le Village Médiéval de Pals se situe sur la cime du Puig Aspre.

Les premiers documents qui font référence au Village Médiéval de Pals datent du IXe siècle.

Costa Brava : trois jours de ballade
Costa Brava : trois jours de ballade
Costa Brava : trois jours de ballade
Costa Brava : trois jours de ballade

PERATALLADA

A quelques kilomètres seulement de Pals, certains le considèrent comme le plus beau village médiéval de catalogne.

Le village est assis sur des roches ravinées – d’où son nom signifiant "pierre taillée".

Située en dehors des fortifications, l'église romane Sant Esteve, austère bâtiment du 13 e s.,  avec deux nefs et deux absides, et des chapelles latérales du 16e et 18ème siècles.

Elle possède un campanile ajouré, d’un modèle très répandu dans la région. 

Costa Brava : trois jours de ballade
Le château-forteresse

Le château-forteresse

Costa Brava : trois jours de ballade
Costa Brava : trois jours de ballade

 GASTRONOMIE

Costa Brava : trois jours de ballade

Les célèbres Gambas de Palamos (garanties par un label)

Avec Ferran Adrià à "El Bulli" dans les années 90 et aujourd'hui les frères Roca au "Celler de Can Roca" à Gérone, la gastronomie Catalane a pris un véritable envol au point d'être la première région à obtenir le label Région Européenne de la Gastronomie.

voir article sur le Celler de Can Roca  (classé meilleur restaurant du monde) ici :

http://corneilla-niouzes.over-blog.com/2013/11/el-celler-de-can-roca-meilleur-restaurant-du-monde.html

 

Ainsi reconnue, la Costa Brava se présente aujourd'hui comme une destination phare à la fois gastronomique et oenologique.

Excellence, prestige, innovation, créativité, expérience, la seule province de Gérone ne concentre pas moins de  13 restaurants qui arborent 17 étoiles Michelin !

Nous nous devions d'en tester un...

 

le restaurant

BO.TIC

Costa Brava : trois jours de ballade

.

Costa Brava : trois jours de ballade

Le talent d'un chef peut s'évaluer plus facilement sur son menu le moins cher que sur celui où il utilise des produits de luxe. Car il faut – je pense – plus de talent pour, par exemple, magnifier un filet de maquereau qu'un filet de sole. Il est plus aisé de faire une cuisine éblouissante avec du homard qu'avec des moules !

Le « petit menu » du BO.TIC à 44€ nous a pleinement démontré qu'Albert Sastregener mérite amplement son étoile Michelin.

Après d'excellents « craquers » maison et salsa brava, notre menu était composé comme suit :

1. Des moules en escabèche et melon : parfaites. C'est à la fois frais et goûteux.

2. Maquereau, ail blanc et laitue liquéfiée : accord impeccable, réalisation parfaite.

3. Riz crémeux, fruits de mer, suquet de crustacés : c'est la méditerranée qui débarque dans votre assiette avec tous ses parfums !

4. Moelleux de veau, pomme et parmesan : magnifique. La viande cuite à basse température est fondante et goûteuse, l'accompagnement de mousse de pomme et crème de parmesan, impeccable.

5. Sorbet citron et peppermint : idéal pour rafraîchir le palais.

6. Le « chocolat glacé » fraise sera le seul plat qui nous aura laissés... froids !

7. Les truffes (succulentes !) qui accompagnent le café nous aurons vite réconciliés avec la cuisine de ce jeune et grand chef. Allez-y avant qu'il ne reçoive sa deuxième étoile : ça ne saurait tarder !

Notre addition :

 Deux « petits menus », 1 eau, ½ vin blanc Allende, 2 verres de vin rouge, 2 cafés : 134 € Ce n'est pas cher payé pour un tel repas gastronomique, une si belle table et un service aimable et efficace.

Costa Brava : trois jours de balladeCosta Brava : trois jours de ballade
Costa Brava : trois jours de balladeCosta Brava : trois jours de ballade
Costa Brava : trois jours de balladeCosta Brava : trois jours de ballade

notre hôtel à Palafrugell

SANT ROC

http://www.santroc.com/fr/

 

 

Costa Brava : trois jours de ballade

Sans doute la meilleure situation de Calella : la vue sur la mer et le village sont magnifiques ! (si vous avez une chambre côté mer et village ! Les chambres côté parking sont moins chères, bien entendu, mais tellement moins agréables...)

On y trouve tout le confort qu'on peut attendre d'un trois étoiles, même si l'on peut regretter les dimensions minimes de la salle de bain.

Restaurant correct, service très aimable, très beau et très complet petit déjeuner en buffet qui peut être pris dans la véranda ou dans le jardin.

 

Costa Brava : trois jours de balladeCosta Brava : trois jours de ballade
LEVER DE SOLEIL

LEVER DE SOLEIL

Costa Brava : trois jours de ballade
Published by Jamin - dans voyages
commenter cet article
18 septembre 2016 7 18 /09 /septembre /2016 14:25
L'abbaye de Fontfroide

L’abbaye de Fontfroide a vu le jour en 1093, sur des terres données à quelques moines bénédictins par le Vicomte de Narbonne.

Elle fut ensuite intégrée à l'ordre cistercien en 1144 et devint rapidement une des plus puissantes abbayes Cisterciennes de la Chrétienté.

L'abbaye de Fontfroide

L’abbaye tire son nom de la source se trouvant à proximité, la Fons Frigidus, la Fontaine Froide.

Au 14e siècle, l'un de ses abbés, Jacques Fournier, est promu cardinal et est élu pape en 1334, succédant à Jean XXII sous le nom de Benoît XII.

C'est lui qui fit construire le Palais des Papes à Avignon où il mourut en 1342.

Benoît XII
Benoît XII

.

L'abbaye de Fontfroide

Le réfectoire des Convers.

Les frères Convers, à l'inverse des moines, pouvaient quitter l'enceinte du monastère pour travailler sur les exploitations fermières.

Le réfectoire pouvait accueillir jusqu'à 200 frères convers.

 

L'abbaye de Fontfroide
L'abbaye de Fontfroide

L'église Abbatiale

Remarquable exemple d'architecture cictercienne au style épuré, transition du roman au gothique.

L'abbaye de Fontfroide

Après la révolution française, en 1791, Fontfroide sera donnée aux Hospices de Narbonne.

L'abbaye de Fontfroide

En 1908, Gustave Fayet, propriétaire de l'un des empires viticoles les plus prospère de France, achète l’abbaye aux enchères.

Gustave Fayet - autoportrait

Gustave Fayet - autoportrait

Gustave Fayet était peintre mais aussi grand collectionneur.

Il possédait des œuvres de Degas, Manet, Monet, Pissarro et surtout Odilon Redon et Paul Gaugin dont il possédait près d'une centaine d'œuvres.

L'abbaye de Fontfroide

Il entreprit une vaste campagne de restauration de l’abbaye que ses descendants entretiennent toujours aujourd'hui.

Published by Jamin - dans balades
commenter cet article
18 août 2016 4 18 /08 /août /2016 10:37
cliquez sur les photos pour les voir dans leur format d'origine

cliquez sur les photos pour les voir dans leur format d'origine

Milos en photos

Tout comme l'île de Santorin, Milοs se trouve dans l’arc volcanique de l’Egée du sud. Si l'activité volcanique a cessé depuis quelques 90.000 ans, on peut toujours voir des fumerolles (sources de gaz) principalement à l’est et au sud-est de l’île.

Véritable merveille géologique. Milos offre des paysages saisissants en raison de sa nature volcanique et grâce à la diversité de ses roches.

Milos en photos

Milos est aujourd’hui célèbre dans le monde entier depuis que le 8 avril 1820, quand un paysan nommé Yorgos Kentrotas, à la recherche de pierres pour bâtir un mur, découvre une statue dans son champs

Une effigie divine qui fascine par sa grâce.

S'agit-il d'Aphrodite, souvent figurée à demi nue, ou Amphitrite, déesse de la mer vénérée à Milo ?

Le marquis de Rivière, alors ambassadeur de France à Constantinople, l’achète et l’offre au roi de France Louis XVIII qui la donnera au musée du Louvre en 1821.

Elle devient tout de suite célèbre : la déesse mutilée soulève l’enthousiasme international.

Plus : http://www.milos-island.gr/history/statue.fr.html

Milos en photos

Nous débarquons à Adamas en provenance de Sifnos.

(voir Sifnos en images)

La traversée se fait en une quarantaine de minutes en SeaJet.

Milos en photos
Milos en photos

Notre hôtel : le PSARAVOLADA MILOS RESORT

Situé au sud de l'île, le domaine est fait de maisons blanches accrochées à une haute colline qui surplombe la mer Egée.

Si la route qui y mène n'est pas toujours évidente, surtout la première fois, (quelques passages non goudronnés) la récompense est au bout du chemin : la vue est à couper le souffle !

La mer, la mer et la mer pour unique horizon.

L''endroit est vraiment idéal pour les amoureux du calme absolu.

Site de l'hôtel, ci-dessous :

Milos en photos
Milos en photos
Milos en photos

Le temps d'une journée, le catamaran Chrysovalandou navigue le long de la côte ouest pour découvrir côtes, villages et falaises.

Une excursion à ne pas rater pour admirer les minuscules ports de pêche, les roches rouges, orange ou blanches de "l'île des couleurs" comme on désigne Milos en raison de son origine volcanique.

Milos en photos
Milos en photos
Milos en photos
Milos en photos
Milos en photos
Milos en photos
Milos en photos

De retour vers Adamas en fin de journée, nous passons devant le village de PLAKA, perché sur les hauteurs, et qui est un remarquable exemple d'architecture Cycladique avec ses maisons éclatantes de blancheur.

 On y jouit d'une vue magnifique (photo en haut de page) et nous irons y admirer le soleil couchant.

Milos en photos

Tour de quelques une des plus belles plages de l'île.

FYROPOTAMOS
FYROPOTAMOS

FYROPOTAMOS

MANDRAKIA
MANDRAKIA
MANDRAKIA

MANDRAKIA

Les criques de Sarakiniko sont spectaculaires.

Des roches blanches que lèche une mer d'un bleu profond...

SARAKINIKO
SARAKINIKO
SARAKINIKO
SARAKINIKO

SARAKINIKO

Milos en photos

La plage de Tsigoulias

PROVATAS

PROVATAS

Située au nord-est de l'île, POLLONIA est une station balnéaire qui s'est développée autour d'un petit port de pêche et d'une grande plage de sable.

De jolis restaurants "pieds dans l'eau" dont l'excellent GIALOS qui sert une cuisine à la fois moderne et inspirée (Superbe tartare de crevettes)

Milos en photos
Milos en photos

PLAKA

Milos en photos
Milos en photos

Tous les guides vous le diront : il faut monter au village de Plaka pour admirer le plus beau coucher de soleil de la mer Égée !

Petites cours blanchies à la chaux, balcons fleuris, sympathiques tavernes qui débordent sur les ruelles pavées, Plaka est une carte postale vivante !

Et les photographes amateurs sont – une heure à l'avance – prêts pour le spectacle !

Milos en photos
Milos en photos

Le soleil couchant fait apparaître des îles à l'horizon, invisibles la journée.

Milos en photos
Milos en photos

Milos, et plus encore Sifnos ont tellement de charme qu'on hésiterait à en parler, on voudrait les garder jalousement pour soi afin de pouvoir les retrouver, d'années en années inchangées.

Très bel article, très complet, sur les deux îles dans le Figaro. (lien ci-dessous)

Il semble que ce sont ces articles, dans la presse française, qui explique que l'on dénombre tellement de touristes francophones sur Sifnos.

Milos en photos
Published by Jamin - dans voyages
commenter cet article
14 juillet 2016 4 14 /07 /juillet /2016 15:24

En cliquant sur une photo, vous la découvrirez dans sa taille originale.

Sifnos en photos

Port du Pirée, départ pour Sifnos.

Hydroglisseur Seajet 2

Trajet en 2h08

SIFNOS

Sifnos en photos

Dès l’arrivée à Sifnos, on est conquis par la beauté de cette île, par la douceur de ses paysages. Étonnamment verte pour une île des Cyclades, elle offre une cascade de terrasses cultivées et chaque maison blanchie à la chaux est un exemple de cette architecture épurée si propre aux Cyclades.

Sifnos en photos

Yet if you find yourselves there, you’ll know there’s no other place of equal beauty in the whole world."
‘National Geographic: Sifnos Lands Spot in Top Ten List of ‘Islands Under the Sun’

Sifnos en photos

Le port de Kamares

Sifnos en photos

Apollonia, la capitale de l'île

Agios Andreas
Agios Andreas

Avec ses innombrables églises qui couronnent les sommets des collines ou qui se mirent dans la mer Egée, avec ses oliviers millénaires baignés d’une lumière radieuse et limpide, ses eaux bleues et cristallines, avec la douceur de ses plages et les vues imprenables sur les autres îles flottant à l’horizon, Sifnos, l'île d'Apollon, compte parmi les îles grecques les plus authentiques car elle a gardé son originalité et résisté à la commercialisation que de nombreuses autres îles ont subie.

Agios Andreas. Dans le fond, le petit port de Platis Gialos
Agios Andreas. Dans le fond, le petit port de Platis Gialos

Agios Andreas. Dans le fond, le petit port de Platis Gialos

Sifnos en photos

Platis Gialos, la plage

Platis Gialos - l'excellent hôtel Niriedes

Platis Gialos - l'excellent hôtel Niriedes

Sifnos en photos
Sifnos en photos
Sifnos en photos
Sifnos en photos

Au restaurant Nero & Alati de Platys Gialos, vous serez au plus près de la gastronomie traditionnelle du pays.

Depuis 3 générations la famille Narlis cuisine les produits de leur ferme avec passion et rigueur. Il faut avoir goûté à l'agneau cuit des heures durant dans les pots de grès à l'entrée du four à bois. Cuit à basse t° la viande est d'une tendresse parfaite et merveilleusement goûteuse.

Le service est souriant, aimable et sympathique, la vue sur la plage idyllique, bref, que du bonheur !

Une des meilleures adresses de l'île, à coup sûr !

Nero & Alati (l'eau et le sel) Platys Gialos tél. 0030 6979778283

Site du restaurant ci-dessous :

Sifnos en photos

Le monastère de Chrissopigi (1650)

Sifnos en photos
Sifnos en photos
Sifnos en photos
Sifnos en photos

Sifnos. Très calme et paisible. Vraiment très belle. (Jude Law)

La plage de Faro

Sifnos en photosSifnos en photos
Sifnos en photos

KASTRO

Kastro (de château, forteresse), souvent considéré comme l'un des plus beaux villages des Cyclades, fut la capitale de l'île jusqu'en 1836 et a miraculeusement gardé son aspect médiéval.

Construit sur une colline dominant la mer, à l'emplacement de la cité antique dont il conserve des vestiges, le village est bâti selon un modèle qui se retrouve dans plusieurs îles des environs, les maisons étant construites de façon concentrique, leurs murs extérieurs formant le rempart.

Sifnos en photos
Sifnos en photos
Sifnos en photos
Sifnos en photos

Au pied de la falaise, on découvre la chapelle d’Eptamartyros. (des 7 martyrs)

Petit édifice blanc sur fond de mer azur, ce petit joyau constitue l'une des plus célèbre église de Grèce de par sa situation unique.

Sifnos en photos
Sifnos en photos

Le joli village de Vathi et sa petite église "pieds dans l'eau".

Sifnos en photos
Sifnos en photos
Sifnos en photos
Sifnos en photos

La plage de Herronisos

Sifnos en photos
Sifnos en photos
Sifnos en photos
Sifnos en photos
Sifnos en photos

Apollonia

Apollonia est la capitale de l'île, située à 5,5 km du port du port de Kamares.

C'est un joli village entouré d'oliveraies et construit en amphithéâtre sur les versants de trois collines.

La ruelle principale, le "Steno" est très fréquentée en soirée et on y trouve nombre de bars branchés et de restaurants comme le CAYENNE ou l'on sert une cuisine qui fait de l'équilibre entre modernité et tradition. Vins assez chers.

Le reste de la localité est constitué d'un labyrinthe de ruelles pittoresques, Apollonia est très étendue et touche littéralement les villages alentour comme celui, d'Artemonas.

Sifnos en photos

.

Sifnos en photos

A Artemosas, l'excellent restaurant MOSAICO.

Au mur, on y voit la reproduction d'une célèbre photo de Cartier Bresson prise en 1961.

La petite fille qui court dans la ruelle serait la grand mère des actuels propriétaires...

Sifnos en photos
Sifnos en photos
Sifnos en photos
Sifnos en photos

Sifnos... Je pense vivre ici pour toujours (Emir Kusturika)

Sifnos en photos

Photos : Bruno Jamin

Sifnos en photos

Photos : Robert Cormond

De Sifnos, nous embarquerons pour Milos. (Voir article MILOS EN PHOTOS sur ce blog)

Très bel article sur ces deux îles dans le Figaro; (Lien ci-dessous)

Published by Jamin - dans voyages
commenter cet article
22 mai 2016 7 22 /05 /mai /2016 18:22
C'est fou, non ? (si !)

Une mienne cousine cherche un appartement à Uccle.

Pour m'amuser, je fais quelques recherches sur le net.

Je trouve un appartement au Dieweg qui m'a l'air très bien, mais un peu trop cher.

Cela me rappelle que ma maman avait habité au Dieweg avant la guerre.

Dommage, il a une superbe terrasse de 45 m2

C'est fou, non ? (si !)

Là, je me dis "c'est curieux".

Je cherche dans une vieille boîte à chaussure pleine de vieilles photos et je trouve une photo de mon frère Jean-Pierre :

C'est fou, non ? (si !)C'est fou, non ? (si !)
C'est fou, non ? (si !)

J'ai essayé de retrouver l'annonce, mais je n'y suis pas parvenu. Peut-être l'appartement de mes parents est à présent loué...

Pour ceux qui ne connaissent pas, le Dieweg est une très belle avenue, proche de l'Observatoire d'Uccle. Il me semble avoir entendu qu'il s'agissait d'une ancienne chaussée romaine.

Published by Jamin
commenter cet article
31 mars 2016 4 31 /03 /mars /2016 10:23

Paul, mon frérot-qui-chante- avec-ses-copains-et-ses-copines vous signale que leur prochain concert aura lieu le 8 avril.

Comment s'y rendre ?

Prenez l'avion pour Schipol, me dit Paul. De là vous vous envolez pour Istambul

Arrivés dans l'aérogare, vous chantez comme Dario Moreno :

"Istanbul c'est Constantinople - C'est à Istanbul ou Constantinople - Que je suis allé un jour pour y découvrir le grand amour - Que l'on attend toujours"

Quand la police vous aura libéré, vous prendrez un vol pour Tbilissi (Géorgie) ….

Arrivés à Tbilissi, vous vous référez à l'affiche ci-dessous.

Je vous souhaite un agréable concert. (Attention ! Cela débute à 18h.30 !)

Un concert à ne pas manquer !

Et si vous êtes arrivé en retard, voici ce que vous avez manqué :

Un concert à ne pas manquer !
Published by Jamin
commenter cet article
5 février 2016 5 05 /02 /février /2016 11:26
A PROPOS DU CANIGOU

Si vous êtes déjà venus dans la région, vous connaissez cette montagne, car on la voit de partout !

Le pic du Canigou est l’un des plus hauts sommets de la chaîne des Pyrénées, culminant à 2 784 mètres d'altitude.

Quand, de retour de voyage, un catalan rentre au pays, c'est la première chose qui lui indiquera qu’il est bientôt chez lui : sa montagne qu’il voit au loin.

Vu de la méditerranée, sa masse est imposante. Cette situation, très proche de la mer, est bien une de ses particularités : une singularité qu’en Europe, il ne partage guère qu’avec le Mont Olympe, l’Etna, et la Sierra Nevada.

Le Canigou, « montagne sacrée des catalans », véritable symbole de cette région, inspira poètes, écrivains, peintres et chanteurs et a exercé depuis l'Antiquité une fascination sur tous ceux qui le contemplent.

Ce n'est pas par hasard que l’hymne emblématique des catalans, «Muntanyes Régalades », évoque cette montagne...

A PROPOS DU CANIGOU

.

On dit que ce chant fut interprété au mariage du roi de Majorque Jaume II avec Esclarmonde de Foix en 1275.

Bien plus près de nous, deux chanteurs-interprètes ont aussi chanté le Canigou :

LE CANIGOU DANS LA CHANSON

A PROPOS DU CANIGOU

Un peu oublié, hélas, Jacques Debronckart fut d’abord pianiste de chanteurs tels que Maurice Fanon et Bobby Lapointe puis compositeur pour Juliette Gréco, Nana Mouskouri avant d’interpréter lui-même ses textes. Il connaitra le succès dans les années 60 avec « Adélaïde », superbe ballade sur la nostalgie du pays natal.

Jacques Debronckart est mort en 1983 à 49 ans.

Qu´ils soient d´ici où de n´importe quel parage

Moi j´aime bien les gens qui sont de quelque part

Et portent dans leur cœur une ville ou un village

Où ils pourraient trouver leur chemin dans le noir

Voilà pourquoi Jean de Bordeaux, François de Nantes

Voilà pourquoi Laurent le gars du Canigou

Pierre le Normand et toi Joël de la Charente

J´aime tant vous entendre parler de chez vous.

Ecoutez ADELAIDE :

A PROPOS DU CANIGOU

Et puis, il y a le "Grand Charles" ! Charles Trenet, l’enfant du pays, a lui aussi bien entendu chanté le Canigou dans au moins deux de ses compositions. (Il y en a peut-être d’autres ?)

D’abord en 1971 dans sa célèbre chanson « Fidèle »

Fidèle, fidèle, je suis resté fidèle

A des lieux et des amis très doux :

Un drôle d'Albert et sa soeur en dentelles

Un castillet tout neuf, un Canigou.

Le drôle d’Albert n’était autre qu’Albert Bausil que le jeune Trenet avait rencontré en 1926 à Perpignan. Frère du peintre Louis Bausil, poète, homme de théâtre et journaliste, il avait fondé le « Coq catalan », un hebdomadaire littéraire, satirique et sportif qui comptera, entre autres signatures, celles de Jean Cocteau, Max Jacob, Antoine de Saint-Exupéry, Louis Amade... et Charles Trenet.

Ecoutez FIDELE :

Trenet, qui possédait beaucoup de résidences, aimait venir se ressourcer dans la maison de son père à Perpignan, où dans son appartement de Canet… mais cela, hors de la saison touristique, c’est-à-dire… quand les cigales étaient parties.

Quand les Cigales seront parties - 1992

(…)

Je reviendrai quand une silhouette, bleue à mon goût

Fera surgir toutes les facettes du Canigou

Et soudain débouchant à Prades

Apparaîtra sa belle façade

Ornée de verts micocouliers

Dans tous les travers des halliers

© - 1992 - Rozon - album "Mon coeur s'envole" sur WEA

Pour tout savoir sur Charles Trenet, visitez le site le plus complet sur cet immense artiste:

A PROPOS DU CANIGOU

Au sommet du pic, une croix de fer forgé qui a une longue histoire que vous pouvez découvrir ici :

http://cortalets.com/spip.php?article62

LE CANIGOU DANS LA PEINTURE

A PROPOS DU CANIGOU

Il existe des centaines de toiles, d’aquarelles, de dessins représentant cette fière montagne, mais les plus célèbres sont résolument modernes.

Pour en comprendre la raison, il faut remonter à l’été 1911, quand un certain Pablo Ruiz Picasso se rend à Céret à l’invitation de ses amis, artistes comme lui, Manuel Martinez Hugué (dit Manolo), Frank Burty Haviland et Déodat de Séverac.

D’abord simple villégiature artistique permettant aux artistes parisiens de trouver, quelques mois par an, la lumière manquante dans la capitale, Céret deviendra vite un lieu favori des grands peintres de l’époque. Cela commence quand Picasso invite Georges Braque à le rejoindre ; Braque avec qui il cherche à créer un nouveau langage pictural.

Ils cherchent à représenter l'objet non tel qu’il est, mais tel qu’on peut le voir sous toutes ses faces. Le sujet, réduit à des formes géométriques simples, est découpé en plusieurs plans sur toute la surface du tableau.

C’est alors le jeu de la composition qui prime et qui permet de déchiffrer le sujet représenté.

Le cubisme est né...

A cette époque, Picasso est déjà une « locomotive » dans les milieux artistiques parisiens, c’est ainsi que plusieurs artistes feront le voyage à Céret, comme Juan Gris et Auguste Herbin.

C’est en 1913, encouragé par Picasso, qu’Herbin vient pour la première fois à Céret, où se trouvent déjà le poète Max Jacob et Juan Gris.

A son tour, Herbin se passionne pour l'environnement naturel : le massif du Canigou et le Tech.

A PROPOS DU CANIGOU

Auguste Herbin, "le Canigou", 1913. Huile sur toile, 84 X 100 cm, Museum de Fundatie, Pays-Bas

A PROPOS DU CANIGOU

A. Herbin dans l'atelier de Picasso en 1911

Les paysages peints lors de ce séjour comptent parmi les chefs-d’œuvre de sa production figurative.

Les éléments sont stylisés en motifs géométriques peints de couleurs vives. Le paysage, réinventé mais toujours lisible, apparaît alors comme une mosaïque de formes et de couleurs.

Par la suite, Auguste Herbin (1882-1960) sera l’un des fondateurs de l’abstraction en France.

Ci-dessous : Auguste Herbin, Paysage de Céret, 1913 Musée d’art moderne de Céret.

A PROPOS DU CANIGOU

.

A PROPOS DU CANIGOU

Juan Gris, né en 1887 à Madrid, s'installe à Paris en 1906 où il se lie d'amitié avec Matisse, Braque et Modigliani qui lui réalisera son portrait.

Il y retrouve aussi son compatriote Pablo Picasso dont il exécutera le portrait dans ce style cubiste que Picasso et Braque viennent d'inventer.

Il les rejoint à Céret et de santé fragile, il prendra l'habitude d'y venir séjourner l'hiver avec son épouse.

En décembre 1921, il se prend de passion pour un nouveau projet : Le Canigou.

A PROPOS DU CANIGOU

.Juan Gris. Le Canigou Albright-Knox Art Gallery, Buffalo, USA

La toile, aujourd’hui célèbre dans le monde entier, représente une nature morte avec, en fond, aperçu par une fenêtre ouverte, le massif du Canigou.

Salvador Dalí dira de lui : « Juan Gris est le plus grand des peintres cubistes, plus important que Picasso parce que plus vrai. »

Jusque dans les années ’50, Picasso fera de fréquents séjours à Céret où ses amis Frank Burty Haviland et Pierre Brune se sont lancés dans l’aventure de la création d’un Musée d’Art Moderne auquel Picasso fera le don - considérable - de 53 œuvres.

C'est là, sur les flancs du Canigou, que Pablo Picasso pouvait voir au loin sa terre natale se refusant d’y revenir tant que sévirait le franquisme...

Picasso à Céret dans les années ‘50

Picasso à Céret dans les années ‘50

LE CANIGOU ET LES ECRIVAINS

A PROPOS DU CANIGOU

MERIMEE

En mai 1834, à 34 ans, Prosper Mérimée, venait d’être nommé Inspecteur général des Monuments historiques quand il entreprit une tournée dans les Pyrénées-Orientales où, au mois de novembre, il a visité Ille-sur-Têt, Bouleternère et Serrabonne.

« Je descendais le dernier coteau du Canigou, et, bien que le soleil fût déjà couché, je distinguais dans la plaine les maisons de la petite ville d’llle, vers laquelle je me dirigeais. »

La Vénus d’Ille. Prosper Mérimée

« La Vénus d'Ille est le chef d'œuvre de Mérimée, parce que c'est là qu'il a réussi à donner le maximum de vraisemblance au maximum de surnaturel. » (Valéry Larbaud)

A PROPOS DU CANIGOU

JACINT VERDAGUER Y SANTALÓ

Le plus célèbre écrit est sans conteste Canigó , poème écrit en 1886 par Jacint Verdaguer y Santaló, un ecclésiastique né en 1845 à Folgueroles, près de Vic, en Espagne.

Après un séjour au Pic du Canigou, Verdaguer va se saisir de cette montagne pour en faire un symbole unitaire des deux Catalognes en écrivant ce texte emblématique de la Renaixença catalane.

La Renaixença, est un mouvement culturel qui s’inscrit dans le courant du romantisme européen au cours de la seconde moitié du 19e siècle et qui reflète la volonté de faire renaître la culture et la langue catalane.

Elle fait écho à la Respelido initiée par Frédéric Mistral en Provence à la même époque.

Le monument dédié à Jacint Verdaguer avec en fond, la face sud du Canigou telle qu'on peut la voir d'Espagne..

Le monument dédié à Jacint Verdaguer avec en fond, la face sud du Canigou telle qu'on peut la voir d'Espagne..

A PROPOS DU CANIGOU

MAURICE BOUCHOR

L’œuvre du poète et auteur dramatique Maurice Bouchor (1855-1929) a souffert d'avoir longtemps été utilisée sous forme de textes de dictées dans les écoles, ce qui l’a rendue quelque peu désuète.

Mais à la lecture, nombre de ses poèmes résistent fort bien aux morsures du temps.

Ses vers ont été mis en musique par le compositeur Ernest Chausson, comme ce poème qui se chantait comme une romance vers la fin du 19e siècle et début du 20e.)

Ah ! que vous êtes belles

Cimes du Canigou !

L'or de vos fleurs nouvelles

Brille comme un bijou

Roses de la montagne

Que votre souffle est doux !

Ah! Que l’ennui me gagne

Quand je suis loin de vous.

(...)

A PROPOS DU CANIGOU

RUDYARD KIPLING

Pouviez-vous imaginer que Rudyard Kipling, l’auteur du Livre de la Jungle et premier écrivain anglais à avoir été couronné par le prix Nobel de littérature (1907) se déclarait être un « loyal sujet du Canigou » ?

En villégiature à Vernet-les-Bains, Kipling écrit à Georges Auriol, un responsable de la Section du Canigou du Club Alpin Français, qui lui avait formulé « des souhaits de bienvenue ».

Voici une traduction de sa lettre :

Cher Monsieur Auriol,

Laissez-moi vous remercier cordialement des si aimables souhaits de bienvenue que vous m’adressez à mon retour au Royaume du Canigou.

Vous me faites l’honneur de me demander mes impressions sur votre pays. Cela me prendrait beaucoup de temps à écrire, et, en fin de compte, je craindrais de ne pas traiter le sujet comme il le mérite. On ne peut, en deux courtes visites, bien voir un nouveau pays, encore moins en comprendre la nature et la vie.

J’avoue que, l’an passé, je ne vins rien chercher ici de plus qu’un petit rayon de soleil. Mais je trouvai le Canigou, je découvris en lui la montagne enchanteresse entre toutes, et je me soumis à son pouvoir.

D’abord, il sut reproduire pour moi, selon la rêverie ou le désir du moment, tantôt un pic des Himalayas, tantôt la silhouette de certaines collines de l’Afrique du Sud qui me sont chères, - me transportant, par exemple, dans la chaleur immobile et l’odeur inoubliable des pins, derrière ma maison, au pied de la Montagne de la Table, au moment où je m’attendais à entendre, sur ses pentes supérieures, les cors de quelque temple hindou.

Mais, cette année, le Canigou a pris pour moi sa véritable place dans mon esprit et dans mon cœur, et je le contemple avec admiration et ravissement. Rien de ce qu’il pourrait faire ou créer ne saurait maintenant me surprendre, - soit que je rencontrasse Don Quichotte lui-même venant à cheval du côté de l’Espagne, ou tous les chevaliers de l’ancienne France abreuvant leurs coursiers à ses torrents, soit que je visse (ce qui, à chaque crépuscule, semble parfaitement possible), des gnômes et des kobbolds s’échappant en essaims des mines et des tunnels qui s’ouvrent sur ses flancs.

Voilà la raison, mon cher Monsieur Auriol, pour laquelle j’ose m’inscrire au nombre des loyaux sujets du Canigou.

Très sincèrement à vous.

Rudyard Kipling

A PROPOS DU CANIGOU

.

L'hôtel du Parc à Vernet les Bains

A PROPOS DU CANIGOU

!Si, un matin, vous qui avez admiré le lever du soleil sur le Canigou, vous allez savourer le texte suivant :

ADOLPHE THIERS

Celui qui fut le premier président de la Troisième République fut d’abord journaliste.

Il publie ses impressions de voyage en 1823 sous le titre de « Les Pyrénées et le Midi de la France pendant les mois de novembre et décembre 1822. »

Il y décrit comment, sur la route de Prades, il fut impressionné par sa vision du massif du Canigou.

.L'un des plus beaux spectacles que j'ai rencontré dans les Pyrénées, est celui dont je fus frappé en sortant de Perpignan, pour m'enfoncer dans les montagnes.

C'était le matin, vers les six heures à-peu-près. Le froid était rigoureux, un vent impétueux et glacé soufflait des montagnes du Capsir, couvertes de neige ; et un jeune Roussillonnais, à la veste courte, au bonnet flottant, au visage court et vif, conduisait au galop quatre chevaux de Cerdagne, qui nous emportaient tout autour du Canigou.

Entraînés par ce mouvement rapide, nous voyions se succéder tour-à-tour les têtes de ce mont superbe qui, placé à l'entrée des Pyrénées, les annonce d'une manière si imposante.

La plaine n'avait encore reçu aucun rayon de soleil, lorsque tout-à-coup le Canigou reçut sur son front une teinte rose qui, se mariant à la blancheur des neiges, produisit une nuance d'une inexprimable douceur.

Cette bande lumineuse s'agrandissant par l'élévation progressive du soleil, le pic supérieur semblait croître à mesure qu'il s'éclairait.

Bientôt le mont tout entier fut inondé de lumière et de pourpre ; alors toutes ses formes, cachées dans l'obscurité se dessinèrent, à-la-fois, toutes ses saillies ressortirent, toutes ses profondeurs semblèrent s'enfoncer encore, et il parut acquérir une réalité qu'il n'avait pas.

A PROPOS DU CANIGOU
Published by Jamin
commenter cet article
2 février 2016 2 02 /02 /février /2016 13:44
LE MEILLEUR RESTAURANT DU MONDE : 3 PALMARES ! !

.

TROIS PALMARES ?

Oui, car on pouvait lire dernièrement sur le net que, grande nouvelle : le meilleur restaurant du monde était… BELGE ! Oui madame ! Et toute la Belgique d’entonner un vibrant « allez Louïa, allez Louïa, allez… »

Qui a décrété ça ? Un blog culinaire : "WBP STARS".

Dans la foulée, on pouvait lire (ailleurs) qu’une autre institution intitulée "LA LISTE" établissait elle aussi un classement en compilant les résultats de quelque 200 guides gastronomiques et que le meilleur restaurant du monde était… Suisse !

Ah bon ?

Mais ce n’est pas tout ! En effet, les premiers qui avaient eu l’idée, un peu saugrenue cela dit, de concocter une telle classification et qui considèrent leur classement « 50 BEST », comme le seul, l’unique véritable hit-parade de la gastronomie mondiale, nous apprenait que leur meilleur restaurant du monde était – à nouveau pour eux - Espagnol. Olé !

Placé devant une telle ratatouille de meilleurs restaurants du monde, le gastronome ne sait plus à quelle casserole se fier. De quoi devenir toqué !

Passons-les donc en revue :

LE MEILLEUR RESTAURANT DU MONDE : 3 PALMARES ! !

.

LE MEILLEUR RESTAURANT DU MONDE : 3 PALMARES ! !

« WBP STARS » publie le Top 60 des meilleurs restaurants du monde. On ne sait pas grand-chose sur la méthodologie appliquée excepté qu’ils (mais qui ?) notent les restaurants sur sept critères différents. (Goût, originalité, assiette, service, rapport qualité-prix, etc.)

1. Hof van Cleve, Belgique

2. El Celler de Can Roca, Espagne

3. Restaurant de l'Hôtel de Ville, Suisse

4. Arzak, Espagnen

5. Azurmendi, Espagne

6. Geranium, Danemark

7. Aqua, Allemagne

8. Auberge du Vieux Puits, France

9. Restaurante Sant Pau, Espagne

10. Alinea, USA

LE MEILLEUR RESTAURANT DU MONDE : 3 PALMARES ! !

.

LE MEILLEUR RESTAURANT DU MONDE : 3 PALMARES ! !

« LA LISTE »

C’est un comité composé de journalistes gastronomiques, d’intellectuels et d’experts ( ?) venus du monde entier qui condense les notes de 186 guides internationaux et, suivant de savants calculs , établit un classement. Le plus crédible d’après eux.

Pourtant on aimerait en savoir un peu plus sur les coefficients attribués aux guides en fonction de leur sérieux. Trop de guides, on le sait, ne démontrent pas qu’ils visitaient réellement les établissements et quand ils le faisaient… qu’ils payaient leur addition.

1. Restaurant de l'Hôtel de Ville, Crissier (Suisse)

2. Per Se, New York (Etats-Unis)

3. Kyo Aji, Tokyo (Japon)

4. Guy Savoy, Paris (France)

5. Schauenstein, Fürstenau (Suisse)

6. El Celler de Can Roca, Gérone (Espagne)

7. Kyubei, Tokyo (Japon)

8. Maison Troisgros, Roanne (France)

9. Auberge du Vieux Puits, Fontjoncouse (France)

10. Joël Robuchon, Tokyo (Japon)

Mais où est passé notre restaurant belge ? Hof van Cleve se retrouve ici à la 40e place…

LE MEILLEUR RESTAURANT DU MONDE : 3 PALMARES ! !

.

LE MEILLEUR RESTAURANT DU MONDE : 3 PALMARES ! !

« 50 BEST » a acquis une notoriété et une influence croissantes depuis son lancement en 2002.

Aujourd’hui c’est le plus connu grâce à une forte présence dans les médias et sur les réseaux sociaux.

Son hit-parade entretient toute l’année en haleine l’univers de la gastronomie mondiale.

Le plus connu et sans doute le plus critiqué : absence de critères, jury qui compte des chefs susceptibles de figurer dans la liste... Critiques que l'organisateur réfute : "Notre liste est mondiale, basée sur les avis de près de 1.000 experts, et contrôlée par un cabinet d'audit. »

1 . EL CELLER DE CAN ROCA - GIRONA , ESPAGNE

2. OSTERIA FRANCESCANA - MODÈNE, ITALIE

3. NOMA - COPENHAGUE, DANEMARK

4. CENTRAL - LIMA, PÉROU

5. ELEVEN MADISON PARK - NEW YORK, USA

6. MUGARITZ - SAN SEBASTIÁN, ESPAGNE

7. DINNER BY HESTON BLUMENTHAL - LONDRES, ROYAUME-UNI

8. NARISAWA - TOKYO, JAPON

9. DOM - SÃO PAULO, BRÉSIL

10. GAGGAN - BANGKOK, THAÏLANDE

Ici, le belge se situe à la 54e place.

Donc, si l’on compile les trois classements, c’est bien EL CELLER DE CAN ROCA qui ressort grand vainqueur de cette course à l’échalote, étant le seul à être repris parmi les 10 premiers des 3 classifications aux 1e, 2e et 6e places. En seconde position LE RESTAURANT DE L’HÔTEL DE VILLE est 1er et 3e dans une autre. L’AUBERGE DU VIEUX PUITS est deux fois présent aux 8e et 9e places.

Alors, tout cela est-il crédible ?

Comment expliquer que le restaurant NOMA de Copenhague qui se classe 3e dans la liste « 50 BEST » (et dans laquelle il fut plusieurs fois n°1) se retrouve 217e dans le classement de « LA LISTE » et est invisible dans celle de «WBP STARS » ?

Vous avez dit bizarre ?

Quand Lewis Hamilton est sacré champion du monde de Formule 1, on sait pourquoi. C’est indiscutable, c’est limpide. C'est lui qui a été le plus rapide.

Dans ces trois listes c’est bien moins limpide pour ne pas dire opaque.

Et puis, comment établir un classement des 1.000, des 100 ou des 10 meilleurs restaurants du monde ?

L'objectivité en matière de goût est-elle possible ?

Comment mesurer l’émotion gustative, le plaisir des papilles ? Comment comparer une table de Tokyo et une autre de Fontjoncouse ?

Et pourtant, chaque année les parutions de ces listes enflamment les médias et les cuisines des restaurants étoilés.

Pour ma part, dans ces différents « top 10 », je n’en ai visité que deux, mais à deux reprises chacun :

EL CELLER DE CAN ROCA de Gérone et L’AUBERGE DU VIEUX PUITS de Fontjoncouse, distants tous deux de quelques 100 km de mon domicile. (Il vaut mieux ne pas trop dépenser en trajet quand on connait les prix pratiqués dans ces temples du (très) bon goût…)

Et c’était comment ?

Plus de détails dans ces deux articles de ce blog :

L'auberge du vieux puits. Notre première visite en 2008.

et

El Celler de Can Roca. Notre seconde visite en 2013.

LE MEILLEUR RESTAURANT DU MONDE : 3 PALMARES ! !

DERNIERE MINUTE :

Triste nouvelle.

Benoît Violier, qui à 44 ans dirigeait le Restaurant étoilé de l'Hôtel de Ville de Crissier en Suisse, se serait suicidé le 31 janvier, a annoncé dimanche la police, plongeant le monde de la gastronomie dans le deuil, et ce quelques semaines seulement après avoir été déclaré "Meilleur restaurant du Monde" par "LA LISTE".

Il aurait mis fin à ses jours à l'aide d'une arme à feu, comme Bernard Loiseau, le chef étoilé de Saulieu qui s’était suicidé à 52 ans en 2003.

Le chef français Marc Veyrat s'est dit "anéanti". "La planète est orpheline de ce chef d'exception" a-t-il déclaré.

« Grand chef, grand homme, gigantesque talent. Toutes nos pensées vont vers la famille et les proches de Benoit Violier. » a déclaré Paul Bocuse.

Published by Jamin - dans restaurants
commenter cet article
10 novembre 2015 2 10 /11 /novembre /2015 11:19

il chante soir et matin,

il chante sur les chemins,

et il chantera le 21 janvier !

(si, si !)

Mon frère chante....
Published by Jamin
commenter cet article

Présentation

  • : Bruno Jamin
  • Bruno Jamin
  • : On s'est peut-être vu... à Marche en Famenne (47-53) ; Bruxelles (Catteau 54-56) ; Ath (57-62) ; à la 20th Century Fox (70-96) chez Belga Films - RTL? Ou ailleurs ?!...
  • Contact

Rechercher