23 juillet 2014 3 23 /07 /juillet /2014 16:33
15 jours en Sicile (3) Impressions...

Comme vous pourrez le constater ci-dessous, mes impressions sur la Sicile sont mitigées. Et en parcourant le net, je vois que je ne suis pas le seul :

(…) je n'ai pas vu de village vraiment beau. (…) A quoi dont-on que les villes siciliennes paraissent si belles, de loin, mais qu'elles prennent un aspect relativement misérable quand on les approche ? (…)

Quand on aime la Sicile de nos jours, il faut aussi aimer le désordre, le bruit, la saleté, le manque de civilité de la population, (…), le manque de respect du patrimoine culturel et naturel.

Rien à voir avec la grâce, la classe et la perfection de la Toscane ...

Ce n'est tout simplement pas la même culture !

http://www.aymericpatricot.com/dotclear/index.php?2011/01/07/540-la-pierre-et-le-beton-de-sicile

15 jours en Sicile (3) Impressions...

LES SICILIENS

Italiens comme les autres, les Siciliens ?

Sans doute pas : les insulaires se considèrent avant tout comme des Siciliens.

Les Siciliens qui sont tout à la fois Phéniciens, Grecs, Ostrogoths, Byzantins, Arabes, Normands, Allemands, Français, Autrichiens, Anglais, Espagnols, et… Italiens, ils sont probablement les Méditerranéens les plus métissés.

Mais les scientifiques pensent que la composante gréco-arabe, est d'une part majoritaire, et d'autre part commune à la plupart des Siciliens actuels.

Certains pourraient se vexer en lisant qu’ils sont un peu arabes, pourtant, en 1091 quand la Sicile redevient chrétienne après 30 ans de guerre entre Normands et Sarrasins, la majeure partie de la population est alors Arabe et de confession Musulmane.

Et avant cela, quand les Arabes chassèrent les Romains, les Siciliens parlaient toujours… le grec.

Aujourd’hui, outre l'italien qui est la langue officielle, la plupart des habitants parlent aussi le sicilien, langue d'origine latine avec toujours des influences arabe, germanique, espagnole, française et… italienne.

15 jours en Sicile (3) Impressions...

Au premier abord, les Siciliens paraissent renfermés et peu expressifs.

Anecdote vécue : dans une petite ville, je cherche la Via Cavour.

Les rues étant désertes, j’entre dans un salon de coiffure. Le figaro me lance un regard noir... genre qui fait peur.

Comme si j'entrais là pour insulter sa "mamma".

Ormis le coupe-choux qu’il tient en main, il n’a pas l’air armé. Ouf !

Quand je lui pose ma question sur la Via Cavour, il comprend que je ne suis ni un membre de la Cosa Nostra venant réclamer le « pizzo », ni (pire) un agent du fisc.

Son visage s’illumine, il plante là son client le menton plein de mousse et m’entraine sur le trottoir pour m’expliquer le chemin, aidé en cela par les autres clients qui viennent y mettre leur grain de sel. Charmants.

le sicilien au volant
le sicilien au volant

LE SICILIEN AU VOLANT

Le Sicilien est-il mauvais conducteur ?

Oui. Oh, oui !

Car un bon conducteur respecte le code de la route.

Ors, en Sicile, le seul code qu’un Sicilien observe, c’est le code d’honneur de la Cosa Nostra.

Pour le conducteur Sicilien, les panneaux ronds ou triangulaires posés le long des routes, ne sont là que pour faire joli. Les lignes blanches sur les routes ? Purement décoratives.

De mauvais conducteurs donc, mais d’excellents pilotes pour la plupart.

Car ils pilotent leur « macchina » comme s’ils étaient sur le circuit de Monza !

Un autre exemple vécu ? En voici un :

Je roule à du 110 km/h sur une route limitée à 90 km/h (Sans doute à cause des nids de poule signalés sur plusieurs kilomètres).

Une BMW me rattrape et vient se « coller » tellement près que je ne peux plus voir sa calandre dans mon rétroviseur. (L’adrénaline monte)

Le flot de véhicules qui vient en sens inverse et la présence d’une ligne blanche continue me font penser qu’il va pas tenter de me dépasser !

Et bien si ! (Adrénaline est au top !)

Il déboite, obligeant les véhicules arrivant en face de rouler sur le bas-côté.

Juste une petite queue de poisson et hop, il me dépasse. C’est vrai que j’aurais été bien avisé de rouler, moi aussi sur le bas-côté… (Adrénaline à la côte d'alerte)

Quelques kilomètres plus loin je suis ralenti par cette même BMW qui roule à du 60 km/h. sur cette même route, toujours limitée à 90.

Au bout d’un moment je me décide à le dépasser et là je vois que monsieur roule prudemment car… il est au téléphone !

Comme vous pouvez l’imaginer, dix minutes plus tard, je le retrouverai roulant à un mètre derrière moi. Normal : il a fini de téléphoner !

Ce n'est donc pas le code de la route, la civilité ou la politesse qui vont dicter à un Sicilien ce qu'il peut - ou ne peut pas - faire.

S'il a envie de tourner à gauche, pour quelle raison stupide devrait-il vous le faire savoir en utilisant ses feux clignotants ? Le Sicilien tourne s'il en a l'envie et ce ne sont tout simplement pas vos oignons.

photos du film LE FANFARON (Il sorpasso) de Dino Risi avec Vittorio Gassman

Et je ne suis pas le seul à constater ça :

« Attention sur la route, les incivilités sont permanentes et il faut être franchement prudent. »

http://voyage.linternaute.com/forum/affich-20657099-comment-passer-un-bon-sejour-en-sicile

« soyez vigilant surtout à Palerme et Catane où la conduite est très aléatoire. Le plus simple est d'éviter d'y entrer ». (voyagesicile.com)

« Les premières impressions en Sicile n'ont pas été très agréables à cause de la pollution, la saleté, le trafic horrible, les trottoirs inexistants... Première perception de décadence, saleté, bruit, pollution contrastée par la valeur architecturale, la beauté des monuments et la sympathie des gens (à part quand ils ont un volant)... (visites-loisirs-yourdest.over-blog.com/article-cinq-jours-en-sicile)

Cela nous amène au chapitre suivant :

Sale Sicile
Sale Sicile

C’EST SI SALE LA SICILE , SI, SI !

C’est triste, mais la Sicile est sale. Cradingue. Les ordures sont partout. Elles s’entassent dans les villes, elles s’étalent le long des routes. Pas une aire de parking qui ne soit transformée en dépotoir.

Quelle en est la cause ? La Mafia ? Certes, la Mafia se fait beaucoup d’argent grâce à des monopoles sur les ordures, c’est légal et les contrats publics sont lucratifs. Mais l’incivilité des Siciliens est patente. Comme celle que j'ai vue des Marocains à Marrakech. Est-ce le côté arabe des Siciliens qui en est la cause ?

L’Europe a déversé 300 millions d’€ pour la gestion des déchets en Sicile où des montagnes d’ordures assiègent les villes. Les financements pour construire 260 déchetteries et 64 décharges et centres de tri et de traitement des ordures n’ont pas réussi à faire franchir à la Sicile le seuil de 6% des déchets triés, alors qu’elle s’était fixé un objectif de 35% !

(Laura Annelo - LA STAMPA -Turin - 08/10/2010)

« Et ce qui choque beaucoup c'est la saleté, les ordures qui s'étalent en ville, à la campagne, partout. »

http://voyage.linternaute.com/forum/affich-20657099-comment-passer-un-bon-sejour-en-sicile

Sale la Sicile...
Sale la Sicile...

Sale la Sicile...

Détritus Siciliens : partout le long des routes...
Détritus Siciliens : partout le long des routes...

Détritus Siciliens : partout le long des routes...

Une façade d'église décrépie, envahie d'herbe et même d'arbustres... où sont passées les aides de l'Europe et de l'Unesco ?

Une façade d'église décrépie, envahie d'herbe et même d'arbustres... où sont passées les aides de l'Europe et de l'Unesco ?

Sicile : le trou à subventions
Sicile : le trou à subventions

UN TROU NOIR A SUBVENTIONS

La Sicile, trou noir à subventions ?

Des 8,5 milliards d’euros versés par l’U.E. entre 2000 et 2007 pour combler les retards de développement, il n’est rien resté. Et l’administration admet que la pluie de subventions qui a arrosé l’île n’a servi à rien. (Peut-être pas pour tout le monde)

http://www.voxeurop.eu/fr/content/article/356461-la-sicile-trou-noir-subventions

15 jours en Sicile (3) Impressions...

LA MAFIA

Aucun entrepreneur n'échappe à la Mafia: soit il intègre un ou plusieurs membres de Cosa Nostra dans son Conseil d'Administration, soit il doit revendre certains de ses biens à un "mafioso".

Les commerçants siciliens doivent, encore aujourd'hui, verser un "pizzo" (une somme d'argent) à la Mafia en échange d'une protection forcée. La Mafia coûte à l'économie privée italienne environ 17 milliards de dollars (1999), dont environ 4,5 milliards de dollars pour le racket dans le seul sud de l'Italie. Pour en savoir plus :

http://www.masicile.com/6-mafia-sicilienne-italienne.htm

15 jours en Sicile (3) Impressions...

Photo prise à Agrigento.

"la mafia teme il risveglio del popolo" (la mafia craint le réveil du peuple)

Si cela pouvait être vrai...

Louer une voiture en Sicile...
Louer une voiture en Sicile...

LOUER UN VEHICULE EN SICILE

C’est cher. Très cher même !

La Sicile est une île et ils en profitent.

Jugez plutôt : chez Hertz, plus de 1500 € pour 15 jours en Fiat 500L, c’est dur, dur, non ?

Cela comprend la location du GPS (indispensable en Sicile !) à plus de 200 €. (Soit le double du prix d’achat d’un TomTom !)

Cela comprend aussi (et surtout) l’assurance tout risque sans franchise.

Sinon la franchise est de 1000€.

Suivez le guide : On vous vole la voiture, vous payez les 1000 € de franchise.

Et si on retrouve le véhicule une semaine après votre retour sur le continent, vous êtes sûr qu’on va vous prévenir et vous rembourser ? Perso, j’ai des doutes !

Lu sur le net :

« Lors de la location, assurez-vous que vous comprenez bien tout ce qui est inclus dans le contrat de location (kilométrage illimité ou non, taxes, assurance, le rachat de franchise, etc.) et sur votre responsabilité en cas de problème. Mieux vaut souscrire une assurance complète couvrant toutes les bosses et éraflures que vous risquez de faire à la carrosserie. » (lonelyplanet.fr)

http://www.tripadvisor.fr/ShowTopic-g187886-i343-k6743496-Louer_une_voiture_sans_se_faire_arnaquer_en_Sicile-Sicily.html

"Pour ma part j'ai loué une voiture à l'aéroport de Palerme via rentalcar.com et à l'agence FIREFLY (filiale Hertz) et je ne les recommande pas du tout, très gros manque de sérieux et d’honnêteté."

"Europcar à Catane sont des voleurs et des escrocs. Pour une petite éraflure qu'il suffit de poncer pour faire disparaître, ils ont prélevé sans mon autorisation 963 euros. En effet, ils vous disent qu'ils calculent les frais mais en fait ils vous débitent sans votre autorisation. En effet, ils ont toutes les données nécessaires de votre CB puisque que vous êtes obligés de les leur donner pour récupérer votre voiture."

http://www.routard.com/forum_message/3409583/location_voiture.htm

"on s'est fait arnaquer en effet après notre retour en Belgique en voyant mon décompte Visa la société de location Europcar nous a ponctionné 39,91 € de frais supplémentaire en prétextant un manque de six litres d'essence dans le réservoir alors que le plein avait été fait lors de la restitution du véhicule."

d’autres :

http://www.forum-auto.com/automobile-pratique/vie-pratique/sujet380843.htm

http://www.lonelyplanet.fr/forums/italie/attention-arnaque-loueur-vehicule-sicily-car-auto-europa

http://forum.lesarnaques.com/achat-neuf-occasion-location/sicily-car-par-intermediaire-rentalcars-com-t148127.html

http://www.reponseatout.com/reponse-conso/voyage-vacances/escroquerie-europcar-sicile-trapani-europcar-e5872

15 jours en Sicile (3) Impressions...

En guise de conclusion

15 jours pour réaliser le tour que nous avons fait, c’est un peu trop. Dix à douze jours auraient été suffisants. Les distances sont courtes et même si l’état des routes laisse fort à désirer, on n’a rarement plus de 100 km à faire d’un point à un autre.

Il y a beaucoup de choses à voir, certes. Mais… c’est parfois vite fait.

Si votre guide vous invite à visiter l’église de tel village, vous mettrez plus de temps à trouver un parking qu’à la visite en soi, car ce sera tout ce que le patelin aura à vous offrir. Après la visite de l’église (souvent dans un triste état) vous n’aurez plus qu’à admirer l’un ou l’autre balcon de palazzi décrépis et vous pourrez reprendre la route car le reste du village est aussi triste que… moche tout simplement.

Gastronomie

Bien entendu, on mange bien en Sicile, même si, au bout d’un moment, vous aurez l’impression que tous les restaurants proposent la même carte…

Si vous aimez le poisson juste grillé, vous serez au paradis.

Si vous aimez les pâtes, même chose : alla norma, alla palermanica, alla siracusana, alla siciliana… et les meilleures de toutes, le spaghetti alla bottarga. La bottarga est une poche d'œufs de mulet, salée et séchée. Comme le caviar, la poutargue (en français) est devenue un mets recherché et cher. Il donc vaut mieux déguster ce spaghetti dans un bon restaurant plutôt que dans une gargote où on vous servira de la bottarga d’importation sénégalaise voire brésilienne.

Gelati ! Les meilleures glaces, on les trouve en Italie. Et les meilleures glaces d’Italie, on les trouve en Sicile. Ce sont les Siciliens qui le disent…

A Ragusa, ne ratez pas Gelati Di Vini !

critique :

http://www.tripadvisor.fr/ShowUserReviews-g194872-d1566918-r211974811-Gelati_DiVini-Ragusa_Province_of_Ragusa_Sicily.html#REVIEWS

J’ai tenté de vous donner un aperçu de la Sicile, sans concession. Sans rien cacher des beautés ni des laideurs que l’île propose. Si vous décidez de partir en Sicile, ne manquez pas de nous donner ici vos impressions.

Ciao !

15 jours en Sicile (3) Impressions...

Partager cet article

20 juillet 2014 7 20 /07 /juillet /2014 12:02

DEUXIEME PARTIE : de SYRACUSE à TRAPANI

SIRACUSA (Syracuse)

Son nom évoque son passé grec, la période des tyrans et celle de sa rivalité avec Athènes et Carthage et de l’époque où elle passe aux mains des romains et devient capitale de la province de Sicile.

15 jours en Sicile. Un tour de l’île en images. (2)

Le quartier de Neapolis concentre la zone archéologique et les musées.

Le théâtre (l'un des plus grands du monde grec) pouvait contenir jusqu'à 15 000 spectateurs. Il est ici - hélas pour la photo - aménagé pour les représentations théâtrales d'été...

cliquez sur les photos pour les agrandir

l'Oreille de Denys
l'Oreille de Denys

Situées derrière le théâtre, les latomies sont d’antiques carrières creusées en sous-sol.

La Latomia del Paradiso est la plus célèbre avec l’« Oreille de Denys ».

C'est le Caravage qui la baptisa ainsi : grâce à son acoustique exceptionnelle, le tyran Denys l'Ancien pouvait, dit-on, espionner ses ennemis prisonniers sans être vu.

Syracuse
Syracuse

La ville où naquit et vécut Archimède, se prolonge sur la mer avec l’île d’Ortygie, cœur de la ville antique.

L'histoire et les styles s'y bousculent.

Les églises baroques ont un air espagnol, le duomo semble grec et les palais catalans...

15 jours en Sicile. Un tour de l’île en images. (2)

Implantation la plus ancienne de la ville, l'île est reliée à la terre ferme par le Ponte Nuovo, prolongement du corso Umberto I, l'une des principales artères de Syracuse.

Piazza Duomo Syracuse
Piazza Duomo Syracuse

Piazza Duomo (Place de la Cathédrale)

Irrégulière, légèrement incurvée face à la cathédrale, cette place est entourée de palais baroques : celui du Sénat et le palais Benavento del Bosco.

Le petit côté est fermé par l'église Santa Lucia.

La cathédrale est un ancien temple construit en l'honneur d'Athena qui fut transformé en église au 7e s. puis, probablement en mosquée par les Arabes, avant d'être remanié à l'époque normande.

Piazza DuomoPiazza Duomo

Piazza Duomo

15 jours en Sicile. Un tour de l’île en images. (2)
15 jours en Sicile. Un tour de l’île en images. (2)
Palazzo del Sale - Syracuse
Palazzo del Sale - Syracuse

Notre logement à Syracuse (quartier d'Ortygia) :

Palazzo del Sale (B. & B.)

critique :

http://www.tripadvisor.fr/ShowUserReviews-g187891-d629015-r211314296-Palazzo_del_Sale-Syracuse_Province_of_Syracuse_Sicily.html#CHECK_RATES_CONT

Villa Neri
Villa Neri

Deux mois avant le départ, les beaux hôtels de Taormine qui pratiquent des prix raisonnables étaient - bien entendu - complets. Les autres pratiquent des prix qui donnent le vertige...

Nous avons donc opté pour un 5* à Linguaglossa, au calme, loin des cohordes de touristes.

Situé au pied de l'Etna, l'adresse vaut le détour :

VILLA NERI RESORT & SPA

critique :

http://www.tripadvisor.fr/ShowUserReviews-g660768-d2058635-r211060706-Villa_Neri_Resort_Spa-Linguaglossa_Province_of_Catania_Sicily.html#CHECK_RATES_CONT

Villa Neri. Au loin, l'Etna fume...Villa Neri. Au loin, l'Etna fume...

Villa Neri. Au loin, l'Etna fume...

Taormine autrefois
Taormine autrefois

TAORMINA (Taormine)

Lieu de villégiature depuis l'époque des Grecs et des Romains, Taormine est aujourd'hui probablement l'endroit le plus fréquenté de Sicile.

Goethe, Dumas, Wagner et plus tard Garbo, Dietrich y ont séjouné. Un « petit village accroché à la pente comme s’il avait roulé du sommet » disait Maupassant.

Aujourd'hui, le St Trop' sicilien, suspendu à flanc de montagne au-dessus de la mer accueille les (nombreux) touristes du monde entier venus admirer son théâtre gréco-romain, ses ruelles médiévales et la vue spectaculaire sur l'Etna.

cliquez sur les photos pour les agrandir

TaormineTaormine

Taormine

15 jours en Sicile. Un tour de l’île en images. (2)15 jours en Sicile. Un tour de l’île en images. (2)15 jours en Sicile. Un tour de l’île en images. (2)15 jours en Sicile. Un tour de l’île en images. (2)
Sur la terrasse du célèbre Caffe Wunderbar, qui était - dit-on - le préféré de Tennessee Williams..

Sur la terrasse du célèbre Caffe Wunderbar, qui était - dit-on - le préféré de Tennessee Williams..

Vue sur Taormine depuis I Giardini di Villa Comunale

Vue sur Taormine depuis I Giardini di Villa Comunale

en 4x4 sur l'Etna
en 4x4 sur l'Etna

L'ETNA

Une journée de ballade en 4x4 sur les flancs du volcan.

15 jours en Sicile. Un tour de l’île en images. (2)

L'Etna fascine les scientifiques car il bat tous les records: il est le plus haut d'Europe (3. 320 mètres), le plus actif (au moins une éruption par an depuis 1999) et le plus imprévisible des volcans.

Raisons pour lesquelles c’est aussi l'un des plus surveillés au monde…

15 jours en Sicile. Un tour de l’île en images. (2)
15 jours en Sicile. Un tour de l’île en images. (2)
15 jours en Sicile. Un tour de l’île en images. (2)

Sur la photo de gauche, on voit bien la coulée (noire) de lave de l'éruption de 2002.

Cette année-là, l’Etna était le siège d’une des plus grandes éruptions explosives des 100 dernières années en Europe.

Le 26 octobre une éruption débute sur le flanc sud. Le lendemain, deux fissures éruptives se sont ouvertes, respectivement sur les flancs nord et sud.

Deux fontaines de lave se forment, accompagnées de fortes détonations et de grondements.

Des coulées de lave envahissent la zone touristique de Piano Provenzana.

La station de ski et les magasins de touristes, construit fin 60-début 70, sont détruits.

La lave progresse en deux branches au travers des pins en direction de Linguaglossa.

Elle cause des incendies en pénétrant dans les bois.

La coulée s’arrête le 31 octobre.

Certaines coulées auront atteint une longueur de 5,5 km.

15 jours en Sicile. Un tour de l’île en images. (2)
15 jours en Sicile. Un tour de l’île en images. (2)
cliquez sur les photos pour les agrandircliquez sur les photos pour les agrandir

cliquez sur les photos pour les agrandir

L'éruption de l'Etna, vue à 400 km d'altitude depuis la station spatiale internationale (30.10.2002)

L'éruption de l'Etna, vue à 400 km d'altitude depuis la station spatiale internationale (30.10.2002)

et un mois et demi après notre pasage :

http://www.rtbf.be/video/detail_etna-en-eruption?id=1945508

AUTOUR DE L'ETNA

cliquez sur les photos pour les agrandir

15 jours en Sicile. Un tour de l’île en images. (2)
15 jours en Sicile. Un tour de l’île en images. (2)
15 jours en Sicile. Un tour de l’île en images. (2)

ENNA

Enna
Enna

Au centre de l’île, Enna, chef-lieu de la province du même nom, (seule province sicilienne à ne pas avoir d’embouchure sur la mer) se situe à près de 1000 mètres au-dessus du niveau de la mer.

Enna est célèbre pour son superbe site et pour son histoire qui en fit tour à tour le lieu de la révolte des esclaves contre Rome, un emblème de la résistance byzantine face aux Arabes et la capitale du royaume Normand.

Le Duomo

En haut : Enna, le château de Lombardie (XIIIe s.) Ci-dessus : Vue depuis Enna sur le village de  Calascibetta
En haut : Enna, le château de Lombardie (XIIIe s.) Ci-dessus : Vue depuis Enna sur le village de  Calascibetta

En haut : Enna, le château de Lombardie (XIIIe s.) Ci-dessus : Vue depuis Enna sur le village de Calascibetta

Villa romaine du Casale
Villa romaine du Casale

PIAZZA ARMERINA - Villa romaine du Casale

La villa romaine du Casale est située près de la ville de Piazza Armerina. Elle a été inscrite au patrimoine de l'humanité par l'UNESCO en 1996.

Sa construction date de la fin du IIIe siècle. Elle compte une trentaine de pièces décorées de 3500 m² de mosaïques. Elle fut occupée jusqu'en 1160 lorsqu'elle fut ravagée par un incendie et disparut sous un glissement de terrain. Elle resta ainsi plus de sept siècles sous terre, protégée des pillards et des intempéries.

Les mosaïques extraordinairement éclatantes traitent de nombreux sujets, scènes de chasses, de jeux du cirque, scènes mythologiques, ou scènes plus intimes comme celle des jeunes filles en « bikini », des enfants chasseurs ou encore la chambre dite de la scène érotique.

cliquez sur les photos pour les agrandircliquez sur les photos pour les agrandir
cliquez sur les photos pour les agrandircliquez sur les photos pour les agrandir

cliquez sur les photos pour les agrandir

La Casa del Poeta
La Casa del Poeta

Notre logement près de Enna :

LA CASA DEL POETA (B. & B.) à Pergusa

critique :

http://www.tripadvisor.fr/ShowUserReviews-g315896-d1063158-r212308727-La_Casa_del_Poeta-Enna_Province_of_Enna_Sicily.html#CHECK_RATES_CONT

Monreale
Monreale

MONREALE

cliquez sur les photos pour les agrandir

Monreale Duomo
Monreale Duomo

Nous avions déjà visité Palerme lors d'une croisière, mais pas Monreale qui se situe à 8 km.

Tout en évitant le centre de Palerme, nous sommes bien obligés de traverser les faubourgs dans une circulation aussi démentielle qu'anarchique.

Nous trouvons miraculeusement à nous garer (après seulement 40 minutes de tours dans les ruelles de la ville) pour découvrir l'une des merveilles de l'île : Santa Maria Nuova.

Le Monte Reale (Mont Royal) était sous les normands une réserve royale de chasse.

En 1174, Guillaume II ordonna la construction de la cathédrale, aujourd'hui célèbre pour ses fabuleuses mosaïques, une abbaye bénédictine et le palais royal (transformé à la fin du 16e s. en séminaire).

C'est un magnifique exemple de l'architecture normande en Sicile, qui mêle les styles normand, arabe et byzantin, synthèse des trois différentes cultures présentes en Sicile à cette époque.

15 jours en Sicile. Un tour de l’île en images. (2)

L'intérieur, unique au monde, est décoré de plus de 6 000 m² de mosaïques du 12e et 13 e s. Les différentes scènes de l'ancien et du nouveau testament y sont décrites en 130 panneaux composés de milliers de tesselles dont certaines sont dorées.

Les rois normands de Sicile choisissaient la mosaïque pour décorer leurs églises, synonyme de faste et de luxe ostentatoire, l’or des mosaïques doit célébrer la puissance, la richesse et rappeler la splendeur de Byzance.

15 jours en Sicile. Un tour de l’île en images. (2)
Monreale Cloitre
Monreale Cloitre

Merveille de l'art roman, le cloître est la seule partie restante du monastère bénédictin appartenant au complexe de bâtiments de la cathédrale.

Le jardin carré est enserré de 228 colonnettes ornées de mosaïques et de sculptures.

Séparés par des arcs de style oriental, les chapiteaux représentent des scènes religieuses et païennes.

15 jours en Sicile. Un tour de l’île en images. (2)
15 jours en Sicile. Un tour de l’île en images. (2)
15 jours en Sicile. Un tour de l’île en images. (2)

Avant de rejoindre TRAPANI, une petite halte à Scopello, joli village balnéaire.

Scopello
Scopello

Scopello

15 jours en Sicile. Un tour de l’île en images. (2)

Et pour terminer, voici, en vrac, quelques images typiques de Sicile..

Dans la troisième partie, nous vous ferons part de nos impressions plus personnelles sur les Siciliens - Si sale Sicile - Conduire en Sicile - Louer un véhicule en Sicile...

cliquez sur les photos pour les agrandir

Vues de SicileVues de SicileVues de SicileVues de SicileVues de SicileVues de SicileVues de SicileVues de Sicile

Vues de Sicile

Partager cet article

3 juillet 2014 4 03 /07 /juillet /2014 16:43
15 jours en Sicile. Un tour de l’île en images. (1)

Notre tour de l’île fut presque complet : nous avons seulement « zappé » sur la côte nord, Palerme et Cefalu, déjà visités lors d’une croisière ainsi que Catane sur la côte est.

Notre périple a débuté à Trapani, où arrivait notre vol Ryanair en provenance de Gérone.

Les étapes suivantes furent Menfi, Agrigente, Raguse (Marina de Ragusa), Syracuse, Linguaglossa (Taormina - Etna), Enna et retour à Trapani pour le vol de retour.

(cliquez sur les photos pour les agrandir)

.

PREMIERE PARTIE : de TRAPANI à SYRACUSE

Trapani - Erice - Segeste - Selininte - Menfi - Caltabellotta - Sciacca - Agrigente - Comiso - Raguse (Marina de Ragusa) - Scicli - Modica - Portopalo di Capo Passero - Marzamem

15 jours en Sicile. Un tour de l’île en images. (1)

Le vol Gérone – Trapani par Ryanair.

J’ai déjà dit ici tout le mal que je pense de cette compagnie, mais…

Mais Ryanair devient de plus en plus incontournable !

Par le nombre de destinations desservies, la fréquence de ses vols… et par ses prix.

De plus l’accueil est devenu un peu plus humain.

Bien sûr, ils essayent toujours de vous soutirer 10 € par-ci, 15 € par-là, mais quand le prix au départ est si bas par rapport aux autres compagnies, on ne se plaint pas trop…

(Cliquez sur les photos pour les agrandir)

15 jours en Sicile. Un tour de l’île en images. (1)

TRAPANI

Il faut pousser jusqu'à la péninsule pour découvrir le vieux Trapani avec son port, ses vieilles rues aujourd'hui piétonnes, ses nombreux palais et églises baroques.

La ville est entourée de salines à l'origine de sa prospérité. En effet, la ville est connue pour avoir développé la commercialisation du sel et pour son port, qui servait dans l'antiquité de débouché commercial à la ville d’Erice, située sur le mont qui domine Trapani, et qui était alors plus connue grâce à son sanctuaire d'Aphrodite.

Trapani

Trapani

15 jours en Sicile. Un tour de l’île en images. (1)

ERICE

Perché sur un nid d'aigle rocheux à 751 m d'altitude, Erice est un superbe village médiéval offrant une vue grandiose sur Trapani et toute la côte.

Mais les touristes le savent et… on s’y bouscule, surtout par temps ensoleillé.

Car lorsque le ciel est couvert, Erice se retrouve dans les nuages et dans ce cas, question panorama, c’est bernique ! (Et se promener dans un nuage, c’est glagla !)

Néanmoins, admirez le tour de force de photos sans touriste ! (car même dans les nuages, ils étaient là!)

15 jours en Sicile. Un tour de l’île en images. (1)
15 jours en Sicile. Un tour de l’île en images. (1)
15 jours en Sicile. Un tour de l’île en images. (1)

Notre hôtel :

I MULINI RESORT - Erice Mare (un ancien moulin à sel)

critique : http://www.tripadvisor.fr/ShowUserReviews-g3374512-d580782-r211062033-Resort_I_Mulini_di_San_Cusumano-Casa_Santa_Erice_Province_of_Trapani_Sicily.html#CHECK_RATES_CONT

Restaurant à Trapani : Le MURA

critique : http://www.tripadvisor.fr/ShowUserReviews-g494955-d1811163-r211061197-Ristorante_Le_Mura-Trapani_Province_of_Trapani_Sicily.html#REVIEWS

15 jours en Sicile. Un tour de l’île en images. (1)

SEGESTE

A une bonne trentaine de km de Trapani, le site archéologique de Ségeste est l'un des symboles de la Sicile.

De la cité fondée par les Elymes, descendants des Troyens, il ne reste plus qu'un temple et un théâtre très bien conservés.

Le temple dorique édifié en 430 av JC impressionne par son très bon état de conservation, il est souvent classé d'ailleurs parmi les plus beaux sites antiques.

Le théâtre se trouve sur la colline opposée culmine à 440 mètres d'altitude et pouvait contenir plus de trois mille spectateurs, il daterait du IIIe siècle avant J.C.

(cliquez sur les photos pour les agrandir)(cliquez sur les photos pour les agrandir)

(cliquez sur les photos pour les agrandir)

15 jours en Sicile. Un tour de l’île en images. (1)

SELINONTE

A 65 km de là, on découvre Sélinonte, l'une des villes les plus éminentes de la Grande Grèce qui fut détruite par les Carthaginois qui la considéraient comme une menace à leur influence en Sicile.

Fondée au VIIe siècle av. J.-C., Sélinonte, rivale de Ségeste, fut redécouverte en 1825.

Il s'agit de l'un des sites les plus remarquables de la Méditerranée, qui permet de se faire une idée de ce qu'était une importante cité grecque.

A son apogée, Sélinonte comptait 80 000 habitant.

(cliquez sur les photos pour les agrandir)

(cliquez sur les photos pour les agrandir)

15 jours en Sicile. Un tour de l’île en images. (1)

MENFI

Si la ville de Menfi n’a aucun intérêt touristique, la région vaut par ses collines ondoyantes tapissées de vignobles et ses belles plages de sable.

C’est aussi un bon point de départ pour les visites de Caltabellotta et Sciacca.

Notre hôtel :

LA FORESTERIA PLANETA ESTATE

critique :

http://www.tripadvisor.fr/ShowUserReviews-g666980-d2075030-r211099898-La_Foresteria_Planeta_Estate-Menfi_Province_of_Agrigento_Sicily.html#CHECK_RATES_CONT

vue depuis la chambre et terrasse du restaurantvue depuis la chambre et terrasse du restaurant

vue depuis la chambre et terrasse du restaurant

15 jours en Sicile. Un tour de l’île en images. (1)

CALTABELLOTTA

Une bonne vingtaine de km de montée vous amène à 900 m d'altitude à la découverte d'un superbe village : Caltabellotta.

Accroché à un éperon rocheux abrupt, Caltabellotta jouit d'une superbe situation, et d'une vue magnique,

Sa position imprenable en fit longtemps un poste militaire.

C'est ici que fut signée l'abdication des Angevins après les Vêpres Siciliennes. (soulèvement en 1302 de la Sicile contre la domination du roi Charles d'Anjou. Les Siciliens passèrent alors sous la protection du roi d'Aragon.)

Sur le pic, ruines du château normand.

.

15 jours en Sicile. Un tour de l’île en images. (1)
vue depuis Caltabellotta

vue depuis Caltabellotta

15 jours en Sicile. Un tour de l’île en images. (1)

A ne pas manquer : un restaurant aménagé dans un ancien moulin à huile,

le restaurant M.A.T.E.S.

critique :

http://www.tripadvisor.fr/ShowUserReviews-g1221543-d1237540-r211829285-M_A_T_E_S-Caltabellotta_Province_of_Agrigento_Sicily.html#REVIEWS

(cliquez sur les photos pour les agrandir)

SCIACCA

Sciacca est le premier port de pêche d'Italie et une station thermale dont les infrastructures datent de l'époque crétoise.

premier port d'Italie

premier port d'Italie

SCALA DEI TURCHI

A 13 km à l'ouest d'Agrigente, une crique au pied d'une "marche" blanche de toute beauté : une falaise calcaire d'un blanc éblouissant sur fond de mer turquoise.

(cliquez sur les photos pour les agrandir)

(cliquez sur les photos pour les agrandir)

15 jours en Sicile. Un tour de l’île en images. (1)

AGRIGENTO

(Agrigente)

Fondée en 582 av. J.C. par des Grecs venus de la cité voisine de Géla, la ville s'impose très vite comme l'une des colonies les plus brillantes et les plus prospères de l'Occident hellénique.

Agrigente est aujourd'hui une ville assez moche, entourée d'immeubles modernes genre HLM.

C'est dans son coeur ancien qu'il faut se rendre pour y découvrir églises et ruelles.

15 jours en Sicile. Un tour de l’île en images. (1)

Depuis la terrasse de notre chambre on peut découvrir (au loin, à gauche) la "vallée des Temples" : un site archéologique exceptionnel classé au Patrimoine mondial de l'Unesco.

Certains de ses vestiges, comme le temple d'Héraklès, datent du VIe siècle av. J.-C.

(cliquez sur les photos pour les agrandir)

à gauche : le temple de la Concorde, le plus impressionnant temple dorique grec existant de nos jours après le Parthénon d’Athènes. à gauche : le temple de la Concorde, le plus impressionnant temple dorique grec existant de nos jours après le Parthénon d’Athènes.

à gauche : le temple de la Concorde, le plus impressionnant temple dorique grec existant de nos jours après le Parthénon d’Athènes.

Articulé en terrasses situées sur un haut plateau, conçue selon un plan urbanistique en échiquier Akagras (ancien nom d'Agrigente) fut l’une des plus grandes cités grecques de la Méditerranée.

(cliquez sur les photos pour les agrandir)

(cliquez sur les photos pour les agrandir)

15 jours en Sicile. Un tour de l’île en images. (1)

notre hôtel :

FORESTERIA BAGLIO DE LA LUNA

critique :

http://www.tripadvisor.fr/ShowUserReviews-g194662-d236066-r211851696-Foresteria_Baglio_Della_Luna-Agrigento_Province_of_Agrigento_Sicily.html#CHECK_RATES_CONT

15 jours en Sicile. Un tour de l’île en images. (1)

Restaurant à Agrigento : KALOS

critique : http://www.tripadvisor.fr/ShowUserReviews-g194662-d2375249-r211334252-Kalos-Agrigento_Province_of_Agrigento_Sicily.html#REVIEWS

COMISO

Petite ville sicilienne typique sur le flanc du mont Iblei.

15 jours en Sicile. Un tour de l’île en images. (1)
15 jours en Sicile. Un tour de l’île en images. (1)
15 jours en Sicile. Un tour de l’île en images. (1)

RAGUSA

(Raguse)

Notre hôtel à MARINA DI RAGUSA

LA MORESCA

critique :

http://www.tripadvisor.fr/ShowUserReviews-g1097285-d1628090-r211333702-La_Moresca_Maison_de_Charme-Marina_di_Ragusa_Ragusa_Province_of_Ragusa_Sicily.html#CHECK_RATES_CONT

Il y a deux Raguse : la ville médiévale et la ville nouvelle.

Juchée sur une crête dans un site spectaculaire, longée sur un côté par une gorge, la vieille ville a été détruite par le séisme de 1693.

Appelée aujourd'hui Ragusa Ibla, elle fut reconstruite en style baroque tout en conservant son plan médiéval, tandis qu'une ville nouvelle, appelée simplement Raguse, apparaissait sur une crête plus élevée à l'Ouest.

Raguse fut inscrite avec sept autres villes du sud-est de la Sicile au patrimoine de l'UNESCO comme villes du baroque tardif de la vallée de Noto.

15 jours en Sicile. Un tour de l’île en images. (1)
Ragusa : le DuomoRagusa : le Duomo

Ragusa : le Duomo

15 jours en Sicile. Un tour de l’île en images. (1)
15 jours en Sicile. Un tour de l’île en images. (1)
15 jours en Sicile. Un tour de l’île en images. (1)

SCICLI

A 25 km de Ragusa, Scicli est un peu à l'écart des circuits classiques. Ce jour-là la ville était en fête… et pour garer la voiture ce fut… la mienne : 55 minutes avant de trouver une place !

Comme beaucoup de villes du Val di Noto, Scicli est riche d'un patrimoine baroque tardif, construit à la suite du tremblement de terre de 1693. La richesse de son patrimoine lui a valu d'être classée au Patrimoine mondial de l'UNESCO.

Les villes de la vallée de Noto représentent l’apogée et l’épanouissement final de l’art baroque en Europe.

Survenu le 11 janvier 1693, le tremblement de terre du Val di Noto fut suivi d'un tsunami.

Avec une magnitude de 7,4, il est considéré comme le plus puissant séisme dans l'histoire italienne.

Il a causé la destruction d'environ 70 villes et villages, provoqué des dégâts sur une zone de 5 600 km2 et causé la mort d'environ 60 000 personnes.

Dans certaines villes (Catane, Raguse), c’est plus de la moitié de la population qui a disparu dans la catastrophe.

15 jours en Sicile. Un tour de l’île en images. (1)
15 jours en Sicile. Un tour de l’île en images. (1)
15 jours en Sicile. Un tour de l’île en images. (1)

restaurant à Scicli :

OSTERIA DEI TRE COLLI

critique :

http://www.tripadvisor.fr/ShowUserReviews-g676126-d2371048-r211869484-Osteria_dei_Tre_Colli-Scicli_Province_of_Ragusa_Sicily.html#REVIEWS

à ne pas manquer (sur la côte, à Scoglitti) le restaurant

SAKALLEO

critique : http://www.tripadvisor.fr/ShowUserReviews-g1006192-d850326-r211332017-Il_Sakalleo-Scoglitti_Province_of_Ragusa_Sicily.html#REVIEWS

15 jours en Sicile. Un tour de l’île en images. (1)

MODICA

Modica est formée de deux centres urbains, dont le plus ancien est perché au sommet de l'éperon rocheux de la colline méridionale d'Ibeli, tandis que le plus récent a été reconstruit en contrebas après le tremblement de terre, avec des monuments imposants comme la cathédrale San Giorgio et l'église San Pietro.

15 jours en Sicile. Un tour de l’île en images. (1)15 jours en Sicile. Un tour de l’île en images. (1)
15 jours en Sicile. Un tour de l’île en images. (1)

NOTO

Après le séisme, les habitants de Noto Antica décidèrent de reconstruire la ville à une vingtaine de kilomètres.

Noto s'étage aujourd'hui sur deux niveaux : une partie supérieure, sur le plateau, et une partie inférieure, sur la pente en contrebas.

Cette dernière conserve les édifices de la noblesse et les complexes religieux du XVIIIe siècle,construits avec une pierre calcaire jaune.

La topographie, le plan de la ville et l'architecture s'y combinent pour créer une scénographie baroque spectaculaire, qui inclut neuf établissements religieux et de nombreux palazzi .

15 jours en Sicile. Un tour de l’île en images. (1)
15 jours en Sicile. Un tour de l’île en images. (1)
15 jours en Sicile. Un tour de l’île en images. (1)
15 jours en Sicile. Un tour de l’île en images. (1)
15 jours en Sicile. Un tour de l’île en images. (1)

En route vers SYRACUSE

Portopalo di Capo Passero

Extrême pointe sud-est de la Sicile où se rencontrent les eaux de la mer Ionienne et du détroit de Sicile.

15 jours en Sicile. Un tour de l’île en images. (1)

Marzamemi. Ancien petit village aux ruelles étroites qui débouchent sur la mer et où bars et restaurants ont investis les anciennes maisons de pêcheurs. Mais le charme y opère toujours...

restaurant à Marzamemi :

CORTILE ARABO

critique : http://www.tripadvisor.fr/ShowUserReviews-g1006192-d850326-r211332017-Il_Sakalleo-Scoglitti_Province_of_Ragusa_Sicily.html#REVIEWS

15 jours en Sicile. Un tour de l’île en images. (1)

à venir...

Dans la 2e partie :

SYRACUSE (photo) - TAORMINA - L'ETNA - LA VILLA CASALE - ENNA - MONREALE

Dans la 3e partie :

Conduire en Sicile - Louer un véhicule en Sicile - La Sicile c'est si sale - et autres considérations aussi futiles que diverses...

Partager cet article

2 juillet 2014 3 02 /07 /juillet /2014 12:34
Sorry...

J’apprends avec tristesse le décès du réalisateur américain cinq fois nommé aux Oscars, Paul Mazursky.

Il était venu en Belgique à l’occasion du premier Festival de Bruxelles, présenter HARRY & TONTO, son quatrième film. Cette magnifique comédie douce-amère (trop intelligente pour qu’on la passe jamais à la télé !) relate la traversée des Etats Unis d’un vieil homme avec son chat. Rôle pour lequel l’excellent Art Carney avait reçu l’Oscar du meilleur acteur en 1974

(photo : à son arrivée à l'aéroport de Zaventem)

Art Carney dans HARRY & TONTO et sur le set.Art Carney dans HARRY & TONTO et sur le set.

Art Carney dans HARRY & TONTO et sur le set.

Par la suite j’ai eu le privilège d’assurer la promo de ses deux films suivants : NEXT STOP GREENWICH VILLAGE (1976) et AN UNMARRIED WOMAN (Une Femme Libre - 1978).

Pour la petite histoire, Paul Mazursky n’avait eu qu’une « exigence » à son arrivée à Zaventem : avoir l’occasion, durant son séjour, de pouvoir aller admirer les tableaux de Jérôme Bosch au musée d’Art Ancien. Dix ans plus tard, Terry Gilliam me fera la même demande !

Paul Mazursky en 2013 sur le Walk of Fame, à Hollywood.

Paul Mazursky en 2013 sur le Walk of Fame, à Hollywood.

Son ami Mel Brooks (Frankenstein Junior- Silent Movie), à l’annonce de la disparition de Paul Mazursky, a déclaré : «Il était notre Fellini américain. Il va me manquer énormément».

Il manquera à tous les cinéphiles…

A sa famille et à tous ses amis nous dirons simplement: « sorry for your loss ».

Ici il choisit la photo qui sera gagnante du concours que j'avais organisé avec un quotidien : "Vous et votre chat"...(à droite : Denise Breton)

Ici il choisit la photo qui sera gagnante du concours que j'avais organisé avec un quotidien : "Vous et votre chat"...(à droite : Denise Breton)

Partager cet article

8 mai 2014 4 08 /05 /mai /2014 14:14
LES TROIS FRERES JAMIN

Karamazov, Dalton, Goncourt… il y en a des frères célèbres !

Comme les frères Igor et Grichka Bogdanoff qui devraient être bientôt élevés au grade très envié de citoyens d’honneur de la ville de Menton…

Au cinéma on peut citer les Marx brothers, les frères Coen, les frères Lumière, devenus célèbres en filmant une sortie d’usine et un train entrant en gare.

Côté belge on trouve les frères Dardenne, réalisateurs doués pour transformer l’ennui le plus profond en Palme d’Or. Ce n’est pas donné à tout le monde…

Des frères… mais combien ?

J’ai trouvé trois films : « Quatre frères » (Four Brothers) de John Singleton, « Deux frères » de Jean-Jacques Annaud et enfin « Les trois frères » de Bernard Campan et Didier Bourdon.

C’est justement des Trois frères dont je vous propose un remake en photo : LES 3 FRERES JAMIN :

Avec à gauche Jean-Pierre Jamin - au centre Bruno Jamin - à droite Paul Jamin.

L'action démarre en 1944...

L'action démarre en 1944...

se poursuit en 1954

se poursuit en 1954

1963...

1963...

1967...

1967...

1er mai 2014

1er mai 2014

Ce qui est incroyable dans cette série de photos, c'est qu'ils sont toujours aussi beaux, séduisants, charmants... Surtout celui du milieu, non?

et pour terminer, une petite pensée pour Diane, depuis longtemps au paradis des chiens...

et pour terminer, une petite pensée pour Diane, depuis longtemps au paradis des chiens...

Partager cet article

9 avril 2014 3 09 /04 /avril /2014 17:58
Des niouzes

Il n'y en a toujours pas des masses... Si ce n'est qu'on est en avril et je me suis découvert... de plus d'un fil ! Adieu pulls, sweat, blousons. On se croirait en été : on roule décapoté !

Des niouzes

Au golf malgré une leçon, ça reste dur... le trou est chaque fois trop loin et puis il est trop petit ! Mais bon... ça vaut tout de même un selfie... pour faire comme tout le monde !

Des niouzes

Robert (ça m'énerve !) s'en sort bien mieux comme on peut le voir sur cette photo. En cherchant bien, vous pouvez même voir la balle, petit point blanc dans le bleu du ciel...

Et l'après midi, promenade avec  les toutous avec en fond le Canigou...

 

Des niouzes

En passant, un petit arrêt pour vérifier que les abricots vont bien. Car ils apparaissent déjà ! Ceux-ci se retrouveront dans quelques semaines transformés en confiture...

Des niouzes

Partager cet article

9 février 2014 7 09 /02 /février /2014 18:11
Quoi de neuf ?

Rien de neuf.

Alors, pour faire vivre tout de même un peu ce blog, je vous donne quelques nouvelles en images.

D'abord, vous verrez que Bianca est toujours aussi folle de sa "babale", que Ricky est toujours fan de bâtons... et enfin que le mimosa est en fleurs depuis une semaine.

Donc les intempéries qui sévissent un peu partout nous ont oubliés, et c'est très bien ainsi !

Et pour les oiseaux du quartier : le restaurant est ouvert !

Quoi de neuf ?
Quoi de neuf ?
Quoi de neuf ?
Quoi de neuf ?

Partager cet article

31 décembre 2013 2 31 /12 /décembre /2013 13:40
HAPPY 2014 !

Partager cet article

26 décembre 2013 4 26 /12 /décembre /2013 16:24
En direct du paradis

Salut, c’est Jimmy ! Ouaip, Jimmy-le-chien-qui-écrit-depuis-le-paradis ! Je sais, on me reproche de ne pas écrire assez souvent, mais bon… on a à la fois l’éternité devant nous et pas une minute à soi.

Ben, oui, c’est qu’on est toujours occupés ici. Là, je faisais un jeu avec les copains, « l’énigme du bâton perdu ». C’est Helmut, un berger teuton, ancien canidé-policier, qui a lancé le machin, et ça fait fureur ! J’vous explique pas les règles, c’est trop compliqué pour vous les zumins.

Bref, j’étais avec mon pote Eros, on était à deux griffes de retrouver le bâton, quand j’ai été appelé à la grande porte. Là, je me grouille parce que le portier, monsieur Simpiair, il est pas toujours commode ! En plus je dois être gentil avec lui. C’est lui qui a un nordi et qui me permet de vous envoyer mes petites lettres. Il me laisse m’en servir en grommelant dans sa barbe, mais dans le fond, il est sympa.

J’arrive à la porte, monsieur Simpiair était en grande discussion avec un bonhomme drôlement habillé qui n’avait pas l’air de bonne humeur.

- Quand même, vous exagérez Simpiair, vous me faites venir ici, et maintenant vous me dites que vous n’avez plus besoin de moi ?! Je viens du 19e, c’est pas le paradis d’à côté !

- Désolé, je pensais avoir besoin de vous pour une arrivée. Je n’avais trouvé personne pour l’accueil, alors je me suis dit qu’un homonyme, ce serait bien… mais finalement j’ai trouvé quelqu’un qui connait quelqu’un qui l’a connu…

- Pardon ?

Simpiair se tourne vers moi :

- Quand Il est mort, il était sourd comme un pot ! Depuis qu’il est ici ça va mieux, mais il a toujours des difficultés si on ne parle pas assez fort…

- Du Roquefort ? Je n’aime pas le roquefort !

- Non Ludwick, je disais que je m’excuse encore !

- Bon, je retourne chez moi alors, je vous salue !

Et il part en chantonnant un truc avec des pommes… "Pomme, pomme, pomme, poooomme…"

- Restez ici Jimmy, me dit Simpiair, il ne va pas tarder… c’est un canidé qui a rencontré Bruno et Robert vos copains zumins comme vous dites, j’aimerais que vous lui fassiez faire le tour du paradis.

Et, là arrive un grand canidé roux comme un nécureuil, la langue pendante.

- C’est ici, je suis arrivé ?

- T’es arrivé à destination ! Moi c’est Jimmy, et toi ?

- Moi c’est Beethoven. Ouf, j’suis crevé !

- Ben oui, on est tous crevés ici !

- Très drôle ! C’est pas ça que j’voulais dire : je suis crevé-fatigué. Mes derniers jours ont été difficiles, j’avais mal… il était temps que ça s’arrête.

- J’ai connu ça aussi, Beethoven. Suis-moi, m’sieur Simpiair a demandé que je te fasse faire le tour. Et je vais te présenter mes copains.

En chemin, je lui parle de mes amis zumins, lui me raconte un peu sa vie. Roxane qu’il adorait, Hervé, Nicole où il allait en vacances, et puis surtout son grand copain zumin Valentin.

- J’suis triste de les quitter… surtout Val ! J’ai bien vu qu’il était triste aussi, mais franchement, j’en pouvais plus !

- Si tu veux, je peux écrire un mot à Bruno et lui leur transmettra.

- Tu peux faire ça ? C’est formidable ! J’suis parti sans pouvoir leur dire au revoir… on ne sait pas parler quand on est en bas…

Je lui explique que c’est un peu ma spécialité ici. Hier j’ai envoyé une lettre au Honduras à une certaine Dolores de la part de Chupeta, une petite chihuahua adorable. (D’habitude les femelles chihuahuas m’énervent un peu - tellement bavardes - mais elle est très sympa !) Bref, pas de problème pour envoyer une bafouille.

- Qu’est-ce que tu veux leur dire ?

- Ben écoute, Jimmy, faut surtout qu’ils sachent qu’ici, je suis vachement bien. J’ai plus mal, faut donc pas qu’ils soient tristes… et puis, j’voudrais surtout qu’ils sachent que j’ai eu une vie formidable ! Les zumins disent « une vie de chien », j’ai entendu ça. Mais moi… j’ai eu une vie de prince ! Un beau jardin, une belle maison dans une rue toute calme : je pouvais faire mon petit tour, tous les jours… et puis les vacances… tu connais la dunedupila ? C’est un énoooorme tas de sable ! T’as jamais vu ça ! Dingue ! Et puis ils étaient tous tellement gentils avec moi…

Et voilà, comme ça, en bavardant, on a fait le tour du paradis, je lui ai présenté tous mes copains chiens et chats puis Beethoven est parti se reposer au soleil. On s’est donné rendez-vous pour le lendemain. Je vais lui apprendre le jeu du « bâton perdu ». je suis sûr qu’avec lui dans notre équipe, on va faire un malheur !

Je vous laisse. Je m’en vais une petite sieste comme Beethoven. Lèlèches à vous tous,

Jimmy

En direct du paradis

P.S. "Je suis bien, je vais bien, je vous adore. Une grosse lèlèche, Val !"

Vôtre Beethoven.

Partager cet article

21 novembre 2013 4 21 /11 /novembre /2013 11:22
EL CELLER DE CAN ROCA meilleur restaurant du monde ?

Nous voici au restaurant « El Celler de Can Roca »,(en français : la cave de la maison Roca) désigné cette année « meilleure table du monde » !

Nous connaissions déjà l’établissement que tenaient les trois frères Roca, fondé par leurs parents à Taialà, un quartier des alentours de Gérone. Depuis la fermeture du célébrissime « El Bulli » de Ferran Adrià (que nous avions visité par deux fois, tout au début de sa folle notoriété), le Can Roca était déjà le restaurant le mieux côté de Catalogne.

« El Celler de Can Roca » a reçu son premier « macaron Michelin » en 1995, son 2e en 2002 (époque de notre visite), et enfin, le 3e en 2009.

Consécration suprême, le voici donc en tête des « 50 meilleurs restaurants au monde 2013» de la revue britannique « Restaurant ».

Il succède ainsi au «Noma» de Copenhague qui occupait cette première place depuis 2010 et qui est maintenant relégué à la seconde. Un déclassement qui intervient après l’épisode de février 2013 et dont on a beaucoup parlé, quand 63 personnes ont souffert d'intoxication alimentaire après y avoir dîné. « Noma » avait donc le titre, peu envié, de « double gastro » : « nomique » et « entérite » !

The World's 50 Best Restaurants

Chaque année les quelques 900 votants (chefs, critiques culinaires et gastronomes) élisent leurs 7 restaurants préférés, testés au moins une fois dans les 18 mois qui précèdent. Cela dans 27 régions du globe. Mais les détracteurs prétendent qu’aucune preuve de visite n’est exigée… « Opération douteuse, habilement déguisée en baromètre infaillible de la gastronomie mondiale » disent-ils. Ferran Adrià, pourtant cinq fois lauréat, évoque un manque de crédibilité, Robuchon parle lui d’un manque de fiabilité.

Alors, est-ce mieux ou moins bien que le cassement du guide rouge Michelin où un seul inspecteur peut attribuer – ou enlever - une étoile et bouleverser ainsi l’avenir d’un établissement ? On pourra d’ailleurs polémiquer longtemps encore quant à savoir s’il est judicieux de hiérarchiser les chefs comme des compétiteurs d’une course planétaire à l’échalote …

Mais finalement c’est Joan Roca lui-même qui met tout le monde d’accord : « Le plus important est que le client reparte content et ait envie de revenir, indépendamment du fait que le restaurant est le numéro un ou le numéro deux, le trois ou le cinquante, ou que nous ayons trois étoiles ou deux ». Sages paroles…

EL CELLER DE CAN ROCA meilleur restaurant du monde ?

Cela dit, être en tête des 50, ça marche : en avril nous avions demandé de réserver une table pour mon anniversaire, qui tombe en juillet. On nous a répondu : « Pas de place avant novembre… Et si vous voulez venir un samedi, pas de place avant avril 2014… »

Nous y voici donc, en novembre, pour fêter l’anniversaire de Robert. Serons-nous contents et aurons- nous envie de revenir ? Je vous avoue qu’au moment de pénétrer dans le restaurant, je n’en sais rien. J’avoue commissaire : je passe à table !

Très belle la table du reste, dans une salle très zen où les vitres et le bois dominent. L’accueil est souriant, le personnel très prévenant.

Le menu

EL CELLER DE CAN ROCA meilleur restaurant du monde ?
EL CELLER DE CAN ROCA meilleur restaurant du monde ?

Je vous l’accorde, au départ, ça fait peur ! Tant de dégustations, tant de plats ! Mais dès qu’on goûte à la première mise en bouche, on est au paradis ! C’est le monde vu par Jordi Roca, chaque bouchée représentant un pays...

Ces quelques photos vont illustrer une partie la carte et vous donner une idée de ce festival de saveurs, de ces explosions de goûts.

Outre les dix « mises en bouche » toutes aussi insolites, amusantes et goûteuses les unes que les autres, ce sont plus d’une douzaine de plats (en toutes petites portions) qui vont se succéder sur votre table. Accompagnés de vins ibériques, français et même allemands dénichés par Josep Roca, tous en parfaite adéquation avec chaque assiette.

Croustillant de gamba - Blossom Carpano - Bouillon de légumes (+ de détails : voir le menu)Croustillant de gamba - Blossom Carpano - Bouillon de légumes (+ de détails : voir le menu)Croustillant de gamba - Blossom Carpano - Bouillon de légumes (+ de détails : voir le menu)

Croustillant de gamba - Blossom Carpano - Bouillon de légumes (+ de détails : voir le menu)

Glace Viennetta aux asperges et truffe - Cèpe (Boletus edulis) - Salade d'anémone de mer (+ de détails : voir le menu)Glace Viennetta aux asperges et truffe - Cèpe (Boletus edulis) - Salade d'anémone de mer (+ de détails : voir le menu)Glace Viennetta aux asperges et truffe - Cèpe (Boletus edulis) - Salade d'anémone de mer (+ de détails : voir le menu)

Glace Viennetta aux asperges et truffe - Cèpe (Boletus edulis) - Salade d'anémone de mer (+ de détails : voir le menu)

Une gamba entière - Langoustines vapeur (j'en avais déjà mangé une !) - Sole grillée (+ de détails : voir le menu)Une gamba entière - Langoustines vapeur (j'en avais déjà mangé une !) - Sole grillée (+ de détails : voir le menu)Une gamba entière - Langoustines vapeur (j'en avais déjà mangé une !) - Sole grillée (+ de détails : voir le menu)

Une gamba entière - Langoustines vapeur (j'en avais déjà mangé une !) - Sole grillée (+ de détails : voir le menu)

Mandala épicé de fleur d'artichaut - Parfait de pigeon - Pomme d'amour (+ de détails : voir le menu)Mandala épicé de fleur d'artichaut - Parfait de pigeon - Pomme d'amour (+ de détails : voir le menu)Mandala épicé de fleur d'artichaut - Parfait de pigeon - Pomme d'amour (+ de détails : voir le menu)

Mandala épicé de fleur d'artichaut - Parfait de pigeon - Pomme d'amour (+ de détails : voir le menu)

EL CELLER DE CAN ROCA meilleur restaurant du monde ?

Au niveau des plats les plus remarquables furent pour nous d’abord le bouillon de légumes. Qui n’est pas un vrai bouillon car cuit à 60° il n’a jamais bouilli…

Ensuite la glace vienetta où la saveur des asperges vous explose en bouche, parfumée de truffe ! Divin !

La gamba grillée : magnifique, la langoustine cuite devant nous à la vapeur, superbe. Vous voyez sur la photo les pierres qui sont brûlantes, on arrose de sherry et la langoustine est cuite à la seconde !

Et cette étonnante pomme d’amour emplie de mouse de pomme… Extraordinaire, divin, magnifique, génial… on a bien besoin d’un dictionnaire de synonymes quand on écrit sur ce restaurant !

A gauche avec Jordi Roca, à droite avec Josep RocaA gauche avec Jordi Roca, à droite avec Josep Roca

A gauche avec Jordi Roca, à droite avec Josep Roca

Le meilleur du monde ! Est-ce mérité ? Personnellement je ne peux pas me prononcer avant d’avoir essayé tous les autres… mais en tout cas celui-ci mérite juste le qualificatif de « fabuleux » !

Partager cet article

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog