Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 juillet 2016 4 14 /07 /juillet /2016 15:24

En cliquant sur une photo, vous la découvrirez dans sa taille originale.

Sifnos en photos

Port du Pirée, départ pour Sifnos.

Hydroglisseur Seajet 2

Trajet en 2h08

SIFNOS

Sifnos en photos

Dès l’arrivée à Sifnos, on est conquis par la beauté de cette île, par la douceur de ses paysages. Étonnamment verte pour une île des Cyclades, elle offre une cascade de terrasses cultivées et chaque maison blanchie à la chaux est un exemple de cette architecture épurée si propre aux Cyclades.

Sifnos en photos

Yet if you find yourselves there, you’ll know there’s no other place of equal beauty in the whole world."
‘National Geographic: Sifnos Lands Spot in Top Ten List of ‘Islands Under the Sun’

Sifnos en photos

Le port de Kamares

Sifnos en photos

Apollonia, la capitale de l'île

Agios Andreas
Agios Andreas

Avec ses innombrables églises qui couronnent les sommets des collines ou qui se mirent dans la mer Egée, avec ses oliviers millénaires baignés d’une lumière radieuse et limpide, ses eaux bleues et cristallines, avec la douceur de ses plages et les vues imprenables sur les autres îles flottant à l’horizon, Sifnos, l'île d'Apollon, compte parmi les îles grecques les plus authentiques car elle a gardé son originalité et résisté à la commercialisation que de nombreuses autres îles ont subie.

Agios Andreas. Dans le fond, le petit port de Platis Gialos
Agios Andreas. Dans le fond, le petit port de Platis Gialos

Agios Andreas. Dans le fond, le petit port de Platis Gialos

Sifnos en photos

Platis Gialos, la plage

Platis Gialos - l'excellent hôtel Niriedes

Platis Gialos - l'excellent hôtel Niriedes

Sifnos en photos
Sifnos en photos
Sifnos en photos
Sifnos en photos

Au restaurant Nero & Alati de Platys Gialos, vous serez au plus près de la gastronomie traditionnelle du pays.

Depuis 3 générations la famille Narlis cuisine les produits de leur ferme avec passion et rigueur. Il faut avoir goûté à l'agneau cuit des heures durant dans les pots de grès à l'entrée du four à bois. Cuit à basse t° la viande est d'une tendresse parfaite et merveilleusement goûteuse.

Le service est souriant, aimable et sympathique, la vue sur la plage idyllique, bref, que du bonheur !

Une des meilleures adresses de l'île, à coup sûr !

Nero & Alati (l'eau et le sel) Platys Gialos tél. 0030 6979778283

Site du restaurant ci-dessous :

Sifnos en photos

Le monastère de Chrissopigi (1650)

Sifnos en photos
Sifnos en photos
Sifnos en photos
Sifnos en photos

Sifnos. Très calme et paisible. Vraiment très belle. (Jude Law)

La plage de Faro

Sifnos en photosSifnos en photos
Sifnos en photos

KASTRO

Kastro (de château, forteresse), souvent considéré comme l'un des plus beaux villages des Cyclades, fut la capitale de l'île jusqu'en 1836 et a miraculeusement gardé son aspect médiéval.

Construit sur une colline dominant la mer, à l'emplacement de la cité antique dont il conserve des vestiges, le village est bâti selon un modèle qui se retrouve dans plusieurs îles des environs, les maisons étant construites de façon concentrique, leurs murs extérieurs formant le rempart.

Sifnos en photos
Sifnos en photos
Sifnos en photos
Sifnos en photos

Au pied de la falaise, on découvre la chapelle d’Eptamartyros. (des 7 martyrs)

Petit édifice blanc sur fond de mer azur, ce petit joyau constitue l'une des plus célèbre église de Grèce de par sa situation unique.

Sifnos en photos
Sifnos en photos

Le joli village de Vathi et sa petite église "pieds dans l'eau".

Sifnos en photos
Sifnos en photos
Sifnos en photos
Sifnos en photos

La plage de Herronisos

Sifnos en photos
Sifnos en photos
Sifnos en photos
Sifnos en photos
Sifnos en photos

Apollonia

Apollonia est la capitale de l'île, située à 5,5 km du port du port de Kamares.

C'est un joli village entouré d'oliveraies et construit en amphithéâtre sur les versants de trois collines.

La ruelle principale, le "Steno" est très fréquentée en soirée et on y trouve nombre de bars branchés et de restaurants comme le CAYENNE ou l'on sert une cuisine qui fait de l'équilibre entre modernité et tradition. Vins assez chers.

Le reste de la localité est constitué d'un labyrinthe de ruelles pittoresques, Apollonia est très étendue et touche littéralement les villages alentour comme celui, d'Artemonas.

Sifnos en photos

.

Sifnos en photos

A Artemosas, l'excellent restaurant MOSAICO.

Au mur, on y voit la reproduction d'une célèbre photo de Cartier Bresson prise en 1961.

La petite fille qui court dans la ruelle serait la grand mère des actuels propriétaires...

Sifnos en photos
Sifnos en photos
Sifnos en photos
Sifnos en photos

Sifnos... Je pense vivre ici pour toujours (Emir Kusturika)

Sifnos en photos

Photos : Bruno Jamin

Sifnos en photos

Photos : Robert Cormond

Published by Jamin
commenter cet article
22 mai 2016 7 22 /05 /mai /2016 18:22
C'est fou, non ? (si !)

Une mienne cousine cherche un appartement à Uccle.

Pour m'amuser, je fais quelques recherches sur le net.

Je trouve un appartement au Dieweg qui m'a l'air très bien, mais un peu trop cher.

Cela me rappelle que ma maman avait habité au Dieweg avant la guerre.

Dommage, il a une superbe terrasse de 45 m2

C'est fou, non ? (si !)

Là, je me dis "c'est curieux".

Je cherche dans une vieille boîte à chaussure pleine de vieilles photos et je trouve une photo de mon frère Jean-Pierre :

C'est fou, non ? (si !)C'est fou, non ? (si !)
C'est fou, non ? (si !)

J'ai essayé de retrouver l'annonce, mais je n'y suis pas parvenu. Peut-être l'appartement de mes parents est à présent loué...

Pour ceux qui ne connaissent pas, le Dieweg est une très belle avenue, proche de l'Observatoire d'Uccle. Il me semble avoir entendu qu'il s'agissait d'une ancienne chaussée romaine.

Published by Jamin
commenter cet article
31 mars 2016 4 31 /03 /mars /2016 10:23

Paul, mon frérot-qui-chante- avec-ses-copains-et-ses-copines vous signale que leur prochain concert aura lieu le 8 avril.

Comment s'y rendre ?

Prenez l'avion pour Schipol, me dit Paul. De là vous vous envolez pour Istambul

Arrivés dans l'aérogare, vous chantez comme Dario Moreno :

"Istanbul c'est Constantinople - C'est à Istanbul ou Constantinople - Que je suis allé un jour pour y découvrir le grand amour - Que l'on attend toujours"

Quand la police vous aura libéré, vous prendrez un vol pour Tbilissi (Géorgie) ….

Arrivés à Tbilissi, vous vous référez à l'affiche ci-dessous.

Je vous souhaite un agréable concert. (Attention ! Cela débute à 18h.30 !)

Un concert à ne pas manquer !

Et si vous êtes arrivé en retard, voici ce que vous avez manqué :

Un concert à ne pas manquer !
Published by Jamin
commenter cet article
5 février 2016 5 05 /02 /février /2016 11:26
A PROPOS DU CANIGOU

Si vous êtes déjà venus dans la région, vous connaissez cette montagne, car on la voit de partout !

Le pic du Canigou est l’un des plus hauts sommets de la chaîne des Pyrénées, culminant à 2 784 mètres d'altitude.

Quand, de retour de voyage, un catalan rentre au pays, c'est la première chose qui lui indiquera qu’il est bientôt chez lui : sa montagne qu’il voit au loin.

Vu de la méditerranée, sa masse est imposante. Cette situation, très proche de la mer, est bien une de ses particularités : une singularité qu’en Europe, il ne partage guère qu’avec le Mont Olympe, l’Etna, et la Sierra Nevada.

Le Canigou, « montagne sacrée des catalans », véritable symbole de cette région, inspira poètes, écrivains, peintres et chanteurs et a exercé depuis l'Antiquité une fascination sur tous ceux qui le contemplent.

Ce n'est pas par hasard que l’hymne emblématique des catalans, «Muntanyes Régalades », évoque cette montagne...

A PROPOS DU CANIGOU

.

On dit que ce chant fut interprété au mariage du roi de Majorque Jaume II avec Esclarmonde de Foix en 1275.

Bien plus près de nous, deux chanteurs-interprètes ont aussi chanté le Canigou :

LE CANIGOU DANS LA CHANSON

A PROPOS DU CANIGOU

Un peu oublié, hélas, Jacques Debronckart fut d’abord pianiste de chanteurs tels que Maurice Fanon et Bobby Lapointe puis compositeur pour Juliette Gréco, Nana Mouskouri avant d’interpréter lui-même ses textes. Il connaitra le succès dans les années 60 avec « Adélaïde », superbe ballade sur la nostalgie du pays natal.

Jacques Debronckart est mort en 1983 à 49 ans.

Qu´ils soient d´ici où de n´importe quel parage

Moi j´aime bien les gens qui sont de quelque part

Et portent dans leur cœur une ville ou un village

Où ils pourraient trouver leur chemin dans le noir

Voilà pourquoi Jean de Bordeaux, François de Nantes

Voilà pourquoi Laurent le gars du Canigou

Pierre le Normand et toi Joël de la Charente

J´aime tant vous entendre parler de chez vous.

Ecoutez ADELAIDE :

A PROPOS DU CANIGOU

Et puis, il y a le "Grand Charles" ! Charles Trenet, l’enfant du pays, a lui aussi bien entendu chanté le Canigou dans au moins deux de ses compositions. (Il y en a peut-être d’autres ?)

D’abord en 1971 dans sa célèbre chanson « Fidèle »

Fidèle, fidèle, je suis resté fidèle

A des lieux et des amis très doux :

Un drôle d'Albert et sa soeur en dentelles

Un castillet tout neuf, un Canigou.

Le drôle d’Albert n’était autre qu’Albert Bausil que le jeune Trenet avait rencontré en 1926 à Perpignan. Frère du peintre Louis Bausil, poète, homme de théâtre et journaliste, il avait fondé le « Coq catalan », un hebdomadaire littéraire, satirique et sportif qui comptera, entre autres signatures, celles de Jean Cocteau, Max Jacob, Antoine de Saint-Exupéry, Louis Amade... et Charles Trenet.

Ecoutez FIDELE :

Trenet, qui possédait beaucoup de résidences, aimait venir se ressourcer dans la maison de son père à Perpignan, où dans son appartement de Canet… mais cela, hors de la saison touristique, c’est-à-dire… quand les cigales étaient parties.

Quand les Cigales seront parties - 1992

(…)

Je reviendrai quand une silhouette, bleue à mon goût

Fera surgir toutes les facettes du Canigou

Et soudain débouchant à Prades

Apparaîtra sa belle façade

Ornée de verts micocouliers

Dans tous les travers des halliers

© - 1992 - Rozon - album "Mon coeur s'envole" sur WEA

Pour tout savoir sur Charles Trenet, visitez le site le plus complet sur cet immense artiste:

A PROPOS DU CANIGOU

Au sommet du pic, une croix de fer forgé qui a une longue histoire que vous pouvez découvrir ici :

http://cortalets.com/spip.php?article62

LE CANIGOU DANS LA PEINTURE

A PROPOS DU CANIGOU

Il existe des centaines de toiles, d’aquarelles, de dessins représentant cette fière montagne, mais les plus célèbres sont résolument modernes.

Pour en comprendre la raison, il faut remonter à l’été 1911, quand un certain Pablo Ruiz Picasso se rend à Céret à l’invitation de ses amis, artistes comme lui, Manuel Martinez Hugué (dit Manolo), Frank Burty Haviland et Déodat de Séverac.

D’abord simple villégiature artistique permettant aux artistes parisiens de trouver, quelques mois par an, la lumière manquante dans la capitale, Céret deviendra vite un lieu favori des grands peintres de l’époque. Cela commence quand Picasso invite Georges Braque à le rejoindre ; Braque avec qui il cherche à créer un nouveau langage pictural.

Ils cherchent à représenter l'objet non tel qu’il est, mais tel qu’on peut le voir sous toutes ses faces. Le sujet, réduit à des formes géométriques simples, est découpé en plusieurs plans sur toute la surface du tableau.

C’est alors le jeu de la composition qui prime et qui permet de déchiffrer le sujet représenté.

Le cubisme est né...

A cette époque, Picasso est déjà une « locomotive » dans les milieux artistiques parisiens, c’est ainsi que plusieurs artistes feront le voyage à Céret, comme Juan Gris et Auguste Herbin.

C’est en 1913, encouragé par Picasso, qu’Herbin vient pour la première fois à Céret, où se trouvent déjà le poète Max Jacob et Juan Gris.

A son tour, Herbin se passionne pour l'environnement naturel : le massif du Canigou et le Tech.

A PROPOS DU CANIGOU

Auguste Herbin, "le Canigou", 1913. Huile sur toile, 84 X 100 cm, Museum de Fundatie, Pays-Bas

A PROPOS DU CANIGOU

A. Herbin dans l'atelier de Picasso en 1911

Les paysages peints lors de ce séjour comptent parmi les chefs-d’œuvre de sa production figurative.

Les éléments sont stylisés en motifs géométriques peints de couleurs vives. Le paysage, réinventé mais toujours lisible, apparaît alors comme une mosaïque de formes et de couleurs.

Par la suite, Auguste Herbin (1882-1960) sera l’un des fondateurs de l’abstraction en France.

Ci-dessous : Auguste Herbin, Paysage de Céret, 1913 Musée d’art moderne de Céret.

A PROPOS DU CANIGOU

.

A PROPOS DU CANIGOU

Juan Gris, né en 1887 à Madrid, s'installe à Paris en 1906 où il se lie d'amitié avec Matisse, Braque et Modigliani qui lui réalisera son portrait.

Il y retrouve aussi son compatriote Pablo Picasso dont il exécutera le portrait dans ce style cubiste que Picasso et Braque viennent d'inventer.

Il les rejoint à Céret et de santé fragile, il prendra l'habitude d'y venir séjourner l'hiver avec son épouse.

En décembre 1921, il se prend de passion pour un nouveau projet : Le Canigou.

A PROPOS DU CANIGOU

.Juan Gris. Le Canigou Albright-Knox Art Gallery, Buffalo, USA

La toile, aujourd’hui célèbre dans le monde entier, représente une nature morte avec, en fond, aperçu par une fenêtre ouverte, le massif du Canigou.

Salvador Dalí dira de lui : « Juan Gris est le plus grand des peintres cubistes, plus important que Picasso parce que plus vrai. »

Jusque dans les années ’50, Picasso fera de fréquents séjours à Céret où ses amis Frank Burty Haviland et Pierre Brune se sont lancés dans l’aventure de la création d’un Musée d’Art Moderne auquel Picasso fera le don - considérable - de 53 œuvres.

C'est là, sur les flancs du Canigou, que Pablo Picasso pouvait voir au loin sa terre natale se refusant d’y revenir tant que sévirait le franquisme...

Picasso à Céret dans les années ‘50

Picasso à Céret dans les années ‘50

LE CANIGOU ET LES ECRIVAINS

A PROPOS DU CANIGOU

MERIMEE

En mai 1834, à 34 ans, Prosper Mérimée, venait d’être nommé Inspecteur général des Monuments historiques quand il entreprit une tournée dans les Pyrénées-Orientales où, au mois de novembre, il a visité Ille-sur-Têt, Bouleternère et Serrabonne.

« Je descendais le dernier coteau du Canigou, et, bien que le soleil fût déjà couché, je distinguais dans la plaine les maisons de la petite ville d’llle, vers laquelle je me dirigeais. »

La Vénus d’Ille. Prosper Mérimée

« La Vénus d'Ille est le chef d'œuvre de Mérimée, parce que c'est là qu'il a réussi à donner le maximum de vraisemblance au maximum de surnaturel. » (Valéry Larbaud)

A PROPOS DU CANIGOU

JACINT VERDAGUER Y SANTALÓ

Le plus célèbre écrit est sans conteste Canigó , poème écrit en 1886 par Jacint Verdaguer y Santaló, un ecclésiastique né en 1845 à Folgueroles, près de Vic, en Espagne.

Après un séjour au Pic du Canigou, Verdaguer va se saisir de cette montagne pour en faire un symbole unitaire des deux Catalognes en écrivant ce texte emblématique de la Renaixença catalane.

La Renaixença, est un mouvement culturel qui s’inscrit dans le courant du romantisme européen au cours de la seconde moitié du 19e siècle et qui reflète la volonté de faire renaître la culture et la langue catalane.

Elle fait écho à la Respelido initiée par Frédéric Mistral en Provence à la même époque.

Le monument dédié à Jacint Verdaguer avec en fond, la face sud du Canigou telle qu'on peut la voir d'Espagne..

Le monument dédié à Jacint Verdaguer avec en fond, la face sud du Canigou telle qu'on peut la voir d'Espagne..

A PROPOS DU CANIGOU

MAURICE BOUCHOR

L’œuvre du poète et auteur dramatique Maurice Bouchor (1855-1929) a souffert d'avoir longtemps été utilisée sous forme de textes de dictées dans les écoles, ce qui l’a rendue quelque peu désuète.

Mais à la lecture, nombre de ses poèmes résistent fort bien aux morsures du temps.

Ses vers ont été mis en musique par le compositeur Ernest Chausson, comme ce poème qui se chantait comme une romance vers la fin du 19e siècle et début du 20e.)

Ah ! que vous êtes belles

Cimes du Canigou !

L'or de vos fleurs nouvelles

Brille comme un bijou

Roses de la montagne

Que votre souffle est doux !

Ah! Que l’ennui me gagne

Quand je suis loin de vous.

(...)

A PROPOS DU CANIGOU

RUDYARD KIPLING

Pouviez-vous imaginer que Rudyard Kipling, l’auteur du Livre de la Jungle et premier écrivain anglais à avoir été couronné par le prix Nobel de littérature (1907) se déclarait être un « loyal sujet du Canigou » ?

En villégiature à Vernet-les-Bains, Kipling écrit à Georges Auriol, un responsable de la Section du Canigou du Club Alpin Français, qui lui avait formulé « des souhaits de bienvenue ».

Voici une traduction de sa lettre :

Cher Monsieur Auriol,

Laissez-moi vous remercier cordialement des si aimables souhaits de bienvenue que vous m’adressez à mon retour au Royaume du Canigou.

Vous me faites l’honneur de me demander mes impressions sur votre pays. Cela me prendrait beaucoup de temps à écrire, et, en fin de compte, je craindrais de ne pas traiter le sujet comme il le mérite. On ne peut, en deux courtes visites, bien voir un nouveau pays, encore moins en comprendre la nature et la vie.

J’avoue que, l’an passé, je ne vins rien chercher ici de plus qu’un petit rayon de soleil. Mais je trouvai le Canigou, je découvris en lui la montagne enchanteresse entre toutes, et je me soumis à son pouvoir.

D’abord, il sut reproduire pour moi, selon la rêverie ou le désir du moment, tantôt un pic des Himalayas, tantôt la silhouette de certaines collines de l’Afrique du Sud qui me sont chères, - me transportant, par exemple, dans la chaleur immobile et l’odeur inoubliable des pins, derrière ma maison, au pied de la Montagne de la Table, au moment où je m’attendais à entendre, sur ses pentes supérieures, les cors de quelque temple hindou.

Mais, cette année, le Canigou a pris pour moi sa véritable place dans mon esprit et dans mon cœur, et je le contemple avec admiration et ravissement. Rien de ce qu’il pourrait faire ou créer ne saurait maintenant me surprendre, - soit que je rencontrasse Don Quichotte lui-même venant à cheval du côté de l’Espagne, ou tous les chevaliers de l’ancienne France abreuvant leurs coursiers à ses torrents, soit que je visse (ce qui, à chaque crépuscule, semble parfaitement possible), des gnômes et des kobbolds s’échappant en essaims des mines et des tunnels qui s’ouvrent sur ses flancs.

Voilà la raison, mon cher Monsieur Auriol, pour laquelle j’ose m’inscrire au nombre des loyaux sujets du Canigou.

Très sincèrement à vous.

Rudyard Kipling

A PROPOS DU CANIGOU

.

L'hôtel du Parc à Vernet les Bains

A PROPOS DU CANIGOU

!Si, un matin, vous qui avez admiré le lever du soleil sur le Canigou, vous allez savourer le texte suivant :

ADOLPHE THIERS

Celui qui fut le premier président de la Troisième République fut d’abord journaliste.

Il publie ses impressions de voyage en 1823 sous le titre de « Les Pyrénées et le Midi de la France pendant les mois de novembre et décembre 1822. »

Il y décrit comment, sur la route de Prades, il fut impressionné par sa vision du massif du Canigou.

.L'un des plus beaux spectacles que j'ai rencontré dans les Pyrénées, est celui dont je fus frappé en sortant de Perpignan, pour m'enfoncer dans les montagnes.

C'était le matin, vers les six heures à-peu-près. Le froid était rigoureux, un vent impétueux et glacé soufflait des montagnes du Capsir, couvertes de neige ; et un jeune Roussillonnais, à la veste courte, au bonnet flottant, au visage court et vif, conduisait au galop quatre chevaux de Cerdagne, qui nous emportaient tout autour du Canigou.

Entraînés par ce mouvement rapide, nous voyions se succéder tour-à-tour les têtes de ce mont superbe qui, placé à l'entrée des Pyrénées, les annonce d'une manière si imposante.

La plaine n'avait encore reçu aucun rayon de soleil, lorsque tout-à-coup le Canigou reçut sur son front une teinte rose qui, se mariant à la blancheur des neiges, produisit une nuance d'une inexprimable douceur.

Cette bande lumineuse s'agrandissant par l'élévation progressive du soleil, le pic supérieur semblait croître à mesure qu'il s'éclairait.

Bientôt le mont tout entier fut inondé de lumière et de pourpre ; alors toutes ses formes, cachées dans l'obscurité se dessinèrent, à-la-fois, toutes ses saillies ressortirent, toutes ses profondeurs semblèrent s'enfoncer encore, et il parut acquérir une réalité qu'il n'avait pas.

A PROPOS DU CANIGOU
Published by Jamin
commenter cet article
2 février 2016 2 02 /02 /février /2016 13:44
LE MEILLEUR RESTAURANT DU MONDE : 3 PALMARES ! !

.

TROIS PALMARES ?

Oui, car on pouvait lire dernièrement sur le net que, grande nouvelle : le meilleur restaurant du monde était… BELGE ! Oui madame ! Et toute la Belgique d’entonner un vibrant « allez Louïa, allez Louïa, allez… »

Qui a décrété ça ? Un blog culinaire : "WBP STARS".

Dans la foulée, on pouvait lire (ailleurs) qu’une autre institution intitulée "LA LISTE" établissait elle aussi un classement en compilant les résultats de quelque 200 guides gastronomiques et que le meilleur restaurant du monde était… Suisse !

Ah bon ?

Mais ce n’est pas tout ! En effet, les premiers qui avaient eu l’idée, un peu saugrenue cela dit, de concocter une telle classification et qui considèrent leur classement « 50 BEST », comme le seul, l’unique véritable hit-parade de la gastronomie mondiale, nous apprenait que leur meilleur restaurant du monde était – à nouveau pour eux - Espagnol. Olé !

Placé devant une telle ratatouille de meilleurs restaurants du monde, le gastronome ne sait plus à quelle casserole se fier. De quoi devenir toqué !

Passons-les donc en revue :

LE MEILLEUR RESTAURANT DU MONDE : 3 PALMARES ! !

.

LE MEILLEUR RESTAURANT DU MONDE : 3 PALMARES ! !

« WBP STARS » publie le Top 60 des meilleurs restaurants du monde. On ne sait pas grand-chose sur la méthodologie appliquée excepté qu’ils (mais qui ?) notent les restaurants sur sept critères différents. (Goût, originalité, assiette, service, rapport qualité-prix, etc.)

1. Hof van Cleve, Belgique

2. El Celler de Can Roca, Espagne

3. Restaurant de l'Hôtel de Ville, Suisse

4. Arzak, Espagnen

5. Azurmendi, Espagne

6. Geranium, Danemark

7. Aqua, Allemagne

8. Auberge du Vieux Puits, France

9. Restaurante Sant Pau, Espagne

10. Alinea, USA

LE MEILLEUR RESTAURANT DU MONDE : 3 PALMARES ! !

.

LE MEILLEUR RESTAURANT DU MONDE : 3 PALMARES ! !

« LA LISTE »

C’est un comité composé de journalistes gastronomiques, d’intellectuels et d’experts ( ?) venus du monde entier qui condense les notes de 186 guides internationaux et, suivant de savants calculs , établit un classement. Le plus crédible d’après eux.

Pourtant on aimerait en savoir un peu plus sur les coefficients attribués aux guides en fonction de leur sérieux. Trop de guides, on le sait, ne démontrent pas qu’ils visitaient réellement les établissements et quand ils le faisaient… qu’ils payaient leur addition.

1. Restaurant de l'Hôtel de Ville, Crissier (Suisse)

2. Per Se, New York (Etats-Unis)

3. Kyo Aji, Tokyo (Japon)

4. Guy Savoy, Paris (France)

5. Schauenstein, Fürstenau (Suisse)

6. El Celler de Can Roca, Gérone (Espagne)

7. Kyubei, Tokyo (Japon)

8. Maison Troisgros, Roanne (France)

9. Auberge du Vieux Puits, Fontjoncouse (France)

10. Joël Robuchon, Tokyo (Japon)

Mais où est passé notre restaurant belge ? Hof van Cleve se retrouve ici à la 40e place…

LE MEILLEUR RESTAURANT DU MONDE : 3 PALMARES ! !

.

LE MEILLEUR RESTAURANT DU MONDE : 3 PALMARES ! !

« 50 BEST » a acquis une notoriété et une influence croissantes depuis son lancement en 2002.

Aujourd’hui c’est le plus connu grâce à une forte présence dans les médias et sur les réseaux sociaux.

Son hit-parade entretient toute l’année en haleine l’univers de la gastronomie mondiale.

Le plus connu et sans doute le plus critiqué : absence de critères, jury qui compte des chefs susceptibles de figurer dans la liste... Critiques que l'organisateur réfute : "Notre liste est mondiale, basée sur les avis de près de 1.000 experts, et contrôlée par un cabinet d'audit. »

1 . EL CELLER DE CAN ROCA - GIRONA , ESPAGNE

2. OSTERIA FRANCESCANA - MODÈNE, ITALIE

3. NOMA - COPENHAGUE, DANEMARK

4. CENTRAL - LIMA, PÉROU

5. ELEVEN MADISON PARK - NEW YORK, USA

6. MUGARITZ - SAN SEBASTIÁN, ESPAGNE

7. DINNER BY HESTON BLUMENTHAL - LONDRES, ROYAUME-UNI

8. NARISAWA - TOKYO, JAPON

9. DOM - SÃO PAULO, BRÉSIL

10. GAGGAN - BANGKOK, THAÏLANDE

Ici, le belge se situe à la 54e place.

Donc, si l’on compile les trois classements, c’est bien EL CELLER DE CAN ROCA qui ressort grand vainqueur de cette course à l’échalote, étant le seul à être repris parmi les 10 premiers des 3 classifications aux 1e, 2e et 6e places. En seconde position LE RESTAURANT DE L’HÔTEL DE VILLE est 1er et 3e dans une autre. L’AUBERGE DU VIEUX PUITS est deux fois présent aux 8e et 9e places.

Alors, tout cela est-il crédible ?

Comment expliquer que le restaurant NOMA de Copenhague qui se classe 3e dans la liste « 50 BEST » (et dans laquelle il fut plusieurs fois n°1) se retrouve 217e dans le classement de « LA LISTE » et est invisible dans celle de «WBP STARS » ?

Vous avez dit bizarre ?

Quand Lewis Hamilton est sacré champion du monde de Formule 1, on sait pourquoi. C’est indiscutable, c’est limpide. C'est lui qui a été le plus rapide.

Dans ces trois listes c’est bien moins limpide pour ne pas dire opaque.

Et puis, comment établir un classement des 1.000, des 100 ou des 10 meilleurs restaurants du monde ?

L'objectivité en matière de goût est-elle possible ?

Comment mesurer l’émotion gustative, le plaisir des papilles ? Comment comparer une table de Tokyo et une autre de Fontjoncouse ?

Et pourtant, chaque année les parutions de ces listes enflamment les médias et les cuisines des restaurants étoilés.

Pour ma part, dans ces différents « top 10 », je n’en ai visité que deux, mais à deux reprises chacun :

EL CELLER DE CAN ROCA de Gérone et L’AUBERGE DU VIEUX PUITS de Fontjoncouse, distants tous deux de quelques 100 km de mon domicile. (Il vaut mieux ne pas trop dépenser en trajet quand on connait les prix pratiqués dans ces temples du (très) bon goût…)

Et c’était comment ?

Plus de détails dans ces deux articles de ce blog :

L'auberge du vieux puits. Notre première visite en 2008.

et

El Celler de Can Roca. Notre seconde visite en 2013.

LE MEILLEUR RESTAURANT DU MONDE : 3 PALMARES ! !

DERNIERE MINUTE :

Triste nouvelle.

Benoît Violier, qui à 44 ans dirigeait le Restaurant étoilé de l'Hôtel de Ville de Crissier en Suisse, se serait suicidé le 31 janvier, a annoncé dimanche la police, plongeant le monde de la gastronomie dans le deuil, et ce quelques semaines seulement après avoir été déclaré "Meilleur restaurant du Monde" par "LA LISTE".

Il aurait mis fin à ses jours à l'aide d'une arme à feu, comme Bernard Loiseau, le chef étoilé de Saulieu qui s’était suicidé à 52 ans en 2003.

Le chef français Marc Veyrat s'est dit "anéanti". "La planète est orpheline de ce chef d'exception" a-t-il déclaré.

« Grand chef, grand homme, gigantesque talent. Toutes nos pensées vont vers la famille et les proches de Benoit Violier. » a déclaré Paul Bocuse.

Published by Jamin - dans restaurants
commenter cet article
10 novembre 2015 2 10 /11 /novembre /2015 11:19

il chante soir et matin,

il chante sur les chemins,

et il chantera le 21 janvier !

(si, si !)

Mon frère chante....
Published by Jamin
commenter cet article
30 octobre 2015 5 30 /10 /octobre /2015 14:39

Terra Construction

13 rue François de Boisrobert

66100 Perpignan

a depuis déménagé à

Cabestany, 9 rue du Muguet

Depuis cette société n'existe plus.

Nous avons longuement cherché pour connaître les coordonnées de leur assurance décennale suite aux malfaçons. (voir photos)

Si vous êtes dans le même cas, les voici :

Elite Insurance Ltd

Assuré : Gantier Yves

Contrat DEC-ELI-00243

représenté en France par

ACS Asurances Construction Service

25 Boulevard des Bouvets

92741 Nanterre cedex

01 46 96 60 00

Terra Construction - Yves Gantier

TERRA CONSTRUCTION

2012

TERRA CONSTRUCTION - Yves Gantier - Perpignan

2015

TERRA CONSTRUCTION - Yves Gantier - Perpignan

Toit par Terra Construction - Yves Gantier

TERRA CONSTRUCTION - Yves Gantier - Perpignan

Résultat : infiltration d'eau de pluie entre murs et plaquo

Parquet imbibé d'eau qui a été arraché

Moisissure derrière les placards, pièce déclarée insalubre.

TERRA CONSTRUCTION - Yves Gantier - Perpignan

.

TERRA CONSTRUCTION - Yves Gantier - Perpignan

.

TERRA CONSTRUCTION - Yves Gantier - Perpignan

Fissures murs extérieurs

Et en NOVEMBRE on casse tout et on recommence... avec (enfin) de vrais professionnels.

et on constate que les murs ne sont pas droits et pas d'équerre...et on constate que les murs ne sont pas droits et pas d'équerre...

et on constate que les murs ne sont pas droits et pas d'équerre...

TERRA CONSTRUCTION - Yves Gantier - Perpignan

Nouveau toit avec des tuiles posées façon professionnelle...

TERRA CONSTRUCTION - Yves Gantier - Perpignan

Tranchée pour découvrir le travail (?) de Terra Construction - Yves Gantier

TERRA CONSTRUCTION - Yves Gantier - Perpignan

Nouveau maçonnage et isolation de la fondation

Ceci pour vous mettre en garde : TOUJOURS demander copie du contrat d'assurance décennale.

TOUJOURS demander de visiter les chantiers précédents du maçon. (Si nous l'avions fait, nous aurions été au courant des litiges que le maçon avait avec d'autres clients

Le constructeur qui a réalisé les travaux de réparation (aux frais de l'assurance) nous a donné toute satisfaction.

Si vous voulez ses cordonnées, envoyez-moi un message.

Published by Jamin
commenter cet article
25 octobre 2015 7 25 /10 /octobre /2015 17:37

Petit guide illustré

Un week-end à Bruxelles avec Tintin

Cliquez sur les photos pour les voir dans leur format original

Un week-end à Bruxelles avec Tintin

..

Un week-end à Bruxelles avec Tintin
J’ai préparé ce petit guide pour des amis français qui avaient décidé de passer un week-end à Bruxelles.
Comme ils en ont été ravis, j’ai pensé en faire profiter les internautes pour qui ces quelques conseils pourraient être utiles s'il leur prend l'envie de rendre visite au Manneken-Pis.
Ce guide comporte une promenade le dimanche et quelques recommandations de visites pour les autres jours.
Et aussi des restaurants, des bistrots...
Tout ceci n’est pas complet bien entendu, aussi, si vous avez des suggestions, elles seront les bienvenues car pour ma part j'ai quitté la Belgique voici plus de 10 ans...

Vous logez à l'hôtel ?

Notez que comme Bruxelles se vide tous les weekends de ses fonctionnaires européens, lobbyistes et autres businessmen, bon nombre de 4* et même de 5* offrent des promotions fort avantageuses.

Choisissez votre hôtel sur l'un ou l'autre site de réservation, puis appelez l'hôtel en direct et demandez quels sont leurs offres. (Les hôteliers sont toujours ravis des réservations en direct qui leur font épargner de 10 à 15% de commission.)

Une occasion de goûter au luxe, pour pas trop cher !

Un week-end à Bruxelles avec Tintin
Un week-end à Bruxelles avec Tintin

Bruxelles est une ville où rien n’est simple. C’est à la fois capitale de la Belgique, le siège des institutions européennes et de l'OTAN et la capitale de la Région flamande où 85 % des habitants parlent… le français !

Pour bien comprendre cette ancienne capitale des États bourguignons, il faut aller plus loin que la seule visite de sa Grand Place et de son Manneken-Pis.

Car Bruxelles est une cité parfois déroutante, surprenante, mais toujours stimulante, qui ne se révèle qu’à celui qui prend la peine de bien la regarder.

A Bruxelles rien n’est simple en effet… et rien n’est sérieux car le Bruxellois aime la dérision : il sait se moquer de lui-même, bien plus que des autres.

A Bruxelles, l'art de vivre se cultive soigneusement. Qu'il soit gourmand, chineur ou noctambule, il a l’allure sympathique du Zinneke.

Zinneke ? Expression typiquement bruxelloise, le Zinneke est un chien bâtard et par extension une personne aux origines multiples, comme le Bruxellois lui-même, souvent francophone et flamand d’origine, parfois wallon qui a attrapé l'accent bruxellois...

Allez goûter à l'atmosphère de cette capitale européenne aux airs de village, suivez une flânerie dans une ville douée pour le bonheur, truculente comme une chanson de Jacques Brel, surréaliste comme une toile de Magritte, vous ne serez pas déçus !

Un week-end à Bruxelles avec Tintin

.

La promenade du dimanche

Un week-end à Bruxelles avec Tintin
Un week-end à Bruxelles avec Tintin

.

Le palais de Justice à l'époque de son inauguration
Le palais de Justice à l'époque de son inauguration

(1)

On part du Palais de Justice, place Poelaert. (Parking)

On y découvre une très belle vue sur le bas de la ville : la tour de l’Hôtel de Ville, au loin la basilique de Koekelberg. (photo du haut)

Plus vaste que la Basilique Saint-Pierre de Rome, le Palais de Justice qui domine Bruxelles est l'œuvre de l'architecte Joseph Poelaert.

Cet édifice colossal fut conçue en 1862 et constitue sans nul doute le sommet de l’architecture éclectique du 19 e siècle. Le style est d'inspiration classique, avec des emprunts à l'architecture assyro-babylonienne et égyptienne.

Un week-end à Bruxelles avec Tintin

Sur la place, prendre l’ascenseur panoramique.

Arrivés en bas, vous voici dans le vieux quartier le plus populaire de Bruxelles : les Marolles , le quartier du parler « brusseleer » et de la « zwanze ».

(Vous pourrez découvrir le parler bruxellois en fin de guide)

Un week-end à Bruxelles avec Tintin

Prenez la rue de l’Epée jusqu’à la rue Haute que vous prenez sur la gauche, puis la 3e rue à droite : vous descendez la rue des Renards qui débouche sur la place du Jeu de Balle. (Au n° 132 de la rue Haute, vous pouvez voir la maison où vécut et mourut Breughel.)

(2)

Vous débouchez sur la place du Jeu de balle, bien connue pour son marché aux puces qui a lieu tous les matins et très couru le dimanche par le « tout Bruxelles » qui vient y chiner et prendre le petit déjeuner dans un des établissements du quartier.

Comme son nom l'indique, les édiles communaux la destinaient à la pratique du jeu de balle pelote, qui était fort prisé à Bruxelles au 19e s.

Après le tour du marché aux puces, dans le haut de la place, vous prenez la rue Blaes (sur la gauche) jusqu’à la place de la Chapelle.

Un week-end à Bruxelles avec TintinUn week-end à Bruxelles avec Tintin
Un week-end à Bruxelles avec Tintin

(3)

L'Eglise Notre Dame de la Chapelle fut fondée en 1134, puis presque entièrement reconstruite au 15e siècle à la suite d'un incendie.

Oscillant entre roman et gothique brabançon, elle est connue pour abriter le tombeau de Pierre Breughel l'Ancien dans une chapelle du bas-côté droit.

Notre-Dame de la Chapelle est l'une des plus belles et des plus anciennes églises de la ville. Des éléments romans de la chapelle primitive y sont encore visibles.

cliquez sur les photos pour les agrandir
cliquez sur les photos pour les agrandir

On remonte maintenant la rue Stevens (Immeuble moderne assez moche sur la droite) pour déboucher sur la Place du grand Sablon, un très bel ensemble architectural qui rassemble des maisons du 16e s. au 19e s.

(4)

Le dimanche matin un marché des antiquaires s'installe sur le côté de l'église.

Sur la place, vous y trouverez essentiellement des antiquaires, des magasins de chocolats et le meilleur pâtissier de la ville : WITTAMER. (miam !)

Un week-end à Bruxelles avec Tintin

Dans le haut de la place, la très jolie église Notre-Dame du Sablon..

La renommée de ce qui n'était au départ qu'un modeste oratoire grandit, lorsque, selon la tradition, une statue miraculeuse de la Vierge y fut transportée d'Anvers en 1348.

Au 15e siècle, la guilde des arbalétriers en fi l'église que l'on peut admirer de nos jours.

Elle abrite la chapelle sépulcrale des Thurn und Taxis (en français : Tour et Taxis - famille allemande qui a dirigé un important service postal en Europe dès le XVIe siècle).

Érigée dès 1304, elle fut réédifiée au début du XVe, siècle suite à la dévotion grandissante de la population de la ville à la statuette de la Vierge.

La particularité de cette construction qui dura plus d’un siècle, réside dans le chœur qui est dépourvu de colonnes et de déambulatoire. Cette absence de collatéraux devant les onze fenêtres lancéolées de 14 m de hauteur lui confère cet élancement rare.

(4*)

De l’autre côté de la rue de la Régence, le très joli square du Petit Sablon entouré d'une balustrade en fer forgé et de 48 piliers de pierre supportant les statues des métiers d'autrefois.

Au centre se dresse la Fontaine des comtes d'Egmont et de Horne, symboles de la résistance à la tyrannie espagnole au XVIe siècle.

Arrêtés et jugés pour haute trahison, Egmont et Horne furent décapités sur la Grand-Place de Bruxelles sur ordre du duc d'Albe qui voyait leur tolérance vis-à-vis du protestantisme comme une trahison à la Couronne. (Cette statue fut d'abord érigée sur la Grand' Place à l'endroit de l'exécution des deux princes)

Cela marquera le début de la guerre de 80 ans qui aboutira à la naissance des Pays-Bas.

Situé au-dessus du Petit Sablon, le palais d'Egmont offre une bonne idée de ce que le quartier fut au temps de sa splendeur. Les bâtiments sont maintenant affectés au ministère des Affaires étrangères qui y organise les grands événements diplomatiques que le rôle de Bruxelles au sein de l'Europe et de l'OTAN multiplie dans la capitale.

Un week-end à Bruxelles avec Tintin
Un week-end à Bruxelles avec Tintin

Prendre maintenant la rue de la Régence en tournant le dos au Palais de Justice.

Vous passez devant le très riche Musée Royal d’Art Ancien (sur votre gauche).

On peut y admirer une très importante collection de Rubens, Jérôme Bosch, Jordaens, Memling, Breughel et le célèbre tableau de David « La Mort de Marat ».

Ouvert de Ma. à D. 10 à 17 h.

Un week-end à Bruxelles avec Tintin

Continuez jusqu’à la Place Royale au centre de laquelle se dresse la statue de Godefroid de Bouillon.

(5)

On peut y lire l’inscription né à Baisy. (C’est ce que pensent les Belges. Les français pensent qu’il est né à Boulogne-sur-Mer.)

Premier souverain du Royaume de Jérusalem au terme de la première croisade, il refusa le titre de roi pour celui, plus humble, d'avoué du Saint-Sépulcre.

Sur la place : deux musées : le Musée d’Art Moderne et le tout récent musée René Magritte qui a ouvert ses portes en 2009.

Cet espace dédié au peintre surréaliste belge ne désemplit pas depuis son ouverture. (Visite : du mardi au dimanche, de 10h00 à 17h00 - Nocturne : le mercredi jusque 20h00)

Place Royale on trouve aussi le Local des Arbalétriers du Grand Serment Royal et de Saint-Georges (Impasse du Borgendael, Place Royale,7) et leur musée visitable sur rendez-vous à l'adresse: museum@arbaletriers-saintgeorges.be (en principe uniquement à partir de 20 personnes)

Un week-end à Bruxelles avec Tintin

.

Un week-end à Bruxelles avec Tintin

De la Place Royale, on peut faire encore quelques pas vers le parc pour jeter un coup d’œil (sur la droite) au Palais Royal qui abrite le bureau du roi des Belges.

(6)

C'est là qu'il accorde ses audiences et exerce ses activités officielles. On y trouve quelques salles de réceptions splendides, richement décorées servant aux diverses manifestations annuelles telles que les visites de chef d'État.

Si le drapeau belge flotte sur le Palais, cela signifie que le roi est en Belgique.

Un week-end à Bruxelles avec Tintin

On revient place Royale.

Face à Godefroid, on descend la rue Couderberg.

Au début de cette rue, à droite, l’ancien magasin Old England, œuvre de l’architecte Paul Saintenoy de 1899, véritable cathédrale de verre et de métal.

Il est occupé aujourd'hui par le Musée des Instruments de Musique.

Il s'agit d’un des plus beaux exemples Art Nouveau de Bruxelles.

(Très belle vue sur la ville depuis la cafétéria située au dernier étage)

Un week-end à Bruxelles avec Tintin

On quitte cette rue pour descendre vers la Grand’ Place en traversant les jardins de l’Albertine (ou Mont des Arts).

(7)

Les bâtiments abritent la Bibliothèque Royale et le Palais des Congrès.

Dans le bas, statue du Roi Albert, le 3e roi des Belges.

Un week-end à Bruxelles avec Tintin

(8)

Maintenant, soit on continue tout droit vers la Grand Place, (points rouges et blancs sur la carte) soit en suivant le boulevard sur la droite (points rouges), on se dirige vers la Cathédrale St Michel en passant devant la gare Centrale, l'une des dernières réalisations de Victor Horta.

Les travaux débutèrent en 1937 et la gare fut inaugurée en 1952, cinq ans après la mort de l'architecte. (Ne vous étonnez pas si vous ne voyez pas de train : les lignes sont en sous-sol !)

La construction de la cathédrale St Michel et Gudule, fut entreprise au début du 13e Siècle sous l'impulsion de Henri 1er, duc de Brabant.

Cette époque coïncide avec l'apparition du style gothique dans nos régions.

Presque 300 ans furent nécessaires pour mener à son terme cette gigantesque entreprise qui fût achevée sous le règne de l'empereur Charles-Quint.

Son architecture présente les différentes caractéristiques du gothique brabançon.

Venant du Mont des Arts ou de la cathédrale, on descend vers la Grand Place.

Un week-end à Bruxelles avec Tintin

Avant la visite de la Grand Place, je vous conseille de traverser les Galeries Royales St Hubert, l’une des premières galeries couvertes en Europe.

(10)

Elles datent de 1847. (Les célèbres galeries Vittorio Emanuele de Milan furent inaugurées trente ans plus tard)

Elles sont divisées en trois parties : la galerie de la Reine, dans son prolongement, la Galerie du Roi et en appendice, la petite galerie des Princes.

Un week-end à Bruxelles avec Tintin
La taverne du Passage.
La taverne du Passage.

On y trouve des magasins de luxe : le maroquinier Delvaux, (fondée en 1829, il s'agit de la plus ancienne maroquinerie de luxe au monde) la Taverne du Passage (autrefois Café de la Renaissance qui était le siège du Cercle Artistique et Littéraire où l'on pouvait rencontrer des écrivains comme Baudelaire, Alexandre Dumas, Victor Hugo, Apollinaire ou Verlaine.), un théâtre, un cinéma (où René Magritte avait ses habitudes car c’était le seul cinéma ou il pouvait entrer avec… son chien !) et également la confiserie Neuhaus.

En 1912, Jean Neuhaus, 3e du nom innova en mettant au point des chocolats fourrés de fruits, de pâtes de noix pilées, de crèmes variées et même de liqueurs. Il nomma cela des "pralines", parce que leur forme rappelait les noix grillées et enrobées de sucre du marquis de Praslin.

Sa femme, lasse de servir les dites pralines dans un cornet de papier, imagina de les ranger dans une petite boîte de carton, que l'on appela "ballotin".

D’autres chocolatiers fameux sont venus depuis s’installer dans la galerie.

Galerie du Roi, c'est au n° 7, dans une salle du journal "La Chronique", qu'eut lieu, le 1er mars 1896, soit quelques semaines seulement après celles de Paris, la première séance publique en Belgique du Cinématographe Lumière.

C’est au théâtre Royal des Galeries que se joua en 1941, la première de Tintin aux Indes ou le Mystère du Diamant Bleu (pièce de théâtre qui reprenait les personnages créés par Hergé, dans une histoire inédite) et c’est devant ce même théâtre que le célèbre dessinateur fit la connaissance d’un autre grand monsieur de la bande dessinée: Edgar-P. Jacobs, le père de Blake et Mortimer.

Un week-end à Bruxelles avec Tintin

C’est au théâtre Royal des Galeries que se joua en 1941, la première de Tintin aux Indes ou le Mystère du Diamant Bleu (pièce de théâtre qui reprenait les personnages créés par Hergé, dans une histoire inédite) et c’est devant ce même théâtre que le célèbre dessinateur fit la connaissance d’un autre grand monsieur de la bande dessinée: Edgar-P. Jacobs, le père de Blake et Mortimer.

Un week-end à Bruxelles avec Tintin

(11)

Arrivés au bout de la galerie du roi, vous verrez sur votre droite, au n° 7 de la rue Montagne aux Herbes Potagères le café A LA MORT SUBITE.

Temple de la bière depuis 4 générations, ce café, classé monument historique, est le café bruxellois par excellence.

Vous pouvez y déguster Kriek, Pèche, Faro, Blanche ou gueuze Mort Subite, servies selon la tradition, le tout en savourant une tartine de fromage blanc aux radis.

Incontournable !

LA MORT SUBITE … curieuse dénomination !

Dans les années 1900 les courtiers qui fréquentaient la Banque Nationale, fréquentaient aussi le café "LA COUR ROYALE" où ils jouaient au "pitjesbak", jeu de dés devenu de nos jours le "421".

Les "tournées" se succédaient mais quand venait le moment de rejoindre leur lieu de travail, ils jouaient une "der de der " qui se faisait en un coup et qu’ils appelaient « la mort subite ».

Cette appellation étant devenue courante dans le langage des habitués, Monsieur Théophile VOSSEN rebaptisa son établissement, "A LA MORT SUBITE" appellation qu’il donna également à sa gueuze.

Un week-end à Bruxelles avec Tintin

Reprenez la galerie pour rejoindre la Grand Place.

Vous laissez sur votre droite la petite galerie des Princes (restaurant l’Ogenblik) et vous prenez plus loin sur votre droite la rue des Bouchers qui coupe les galeries.

(12)

Prenez ensuite sur votre gauche la petite rue des Bouchers qui va vers la Grand Place.

Au coin le restaurant LES ARMES DE BRUXELLES (13 rue des bouchers)

Cette brasserie est une institution.

Cuisine traditionnelle belge de qualité, un des rares restaurants à conseiller dans le quartier avec l’Ogenblik, Vincent, et le Scheltema (tous trois dans la rue des Dominicains)

Tous les autres – pièges à touristes - sont à éviter, même le célèbre « chez Léon » qui n'est plus ce qu'il était dans les années 60-70.

 (13)

Visite de la Grand Place, l'une des plus belles places du monde, selon Victot Hugo qui y séjourna au n°26.

L'origine de la Grand-Place remonte au XIe siècle.

En 1695, Bruxelles fut bombardé par le maréchal de Villeroy, sous les ordres de Louis XIV, bombardement qui détruisit presque tout le centre de Bruxelles, y compris la Grand-Place, à l'exception toutefois de l'aile gauche et de la tour de l'Hôtel de Ville.

En deux ans tout fut rebâti, ce qui explique l'unité de style de la place : la plupart des maisons furent reconstruites en style Baroque flamand par les corporations, pour leur servir de lieux de réunion.

La Grand-Place de Bruxelles a été inscrite en 1998 sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.

Chacune des maisons qui entourent la Grand-Place, très différentes par leur taille, a son propre nom : les Ducs de Brabant, le Roi d'Espagne, le Cornet, le Cygne (excellent restaurant), la maison des Brasseurs, le Cerf, la maison des Tailleurs, etc.

C’est une des rares places en Europe à ne pas avoir été bâtie autour d’un lieu de culte.

Face à l'hôtel de ville, la Maison du Roi. (Construite sur un terrain qui appartenait au Duc de Brabant, le futur Charles Quint, roi d'Espagne)

Elle abrite le musée de la ville de Bruxelles ainsi que la garde-robe de Manneken-Pis qui ne comprend pas moins de 932 costumes !

On peut y admirer aussi une très intéressante maquette représentant la ville de Bruxelles en 1650. Un extraordinaire travail de précision et de patience réalisé d'après des gravures et des cartes d'époque par Joseph Dubois.

Un week-end à Bruxelles avec Tintin

Un détail de la maquette de la ville de Bruxelles en 1650, réalisée par Joseph (dit Jo) Dubois.

Ici, l'église Saint Géry.

Faites défiler les photos.
Faites défiler les photos.
Faites défiler les photos.
Faites défiler les photos.
Faites défiler les photos.
Faites défiler les photos.
Faites défiler les photos.
Faites défiler les photos.
Faites défiler les photos.

Faites défiler les photos.

Plus :

http://whc.unesco.org/fr/list/857

https://fr.wikipedia.org/wiki/Grand-Place_de_Bruxelles

webcam : http://www.bruxelles.be/artdet.cfm/4664

Un week-end à Bruxelles avec Tintin

Avant de rendre visite au Manneken-Pis qui se soulage à deux pas de là, je vous recommande une maison célèbre : la biscuiterie Dandoy.

Située entre la Grand' Place et la Bourse, au 31 de la rue au Beurre. (à droite de la place quand on regarde l'Hôtel de Ville)

La biscuiterie familiale Dandoy perpétue depuis bientôt deux siècles un savoir-faire artisanal d’exception.

Spéculoos, biscuits aux amandes, pains « à la grecque », sont « à tomber » !

De l'autre côté de la place, dans la rue de la Colline au n°13, la boutique Tintin renferme des trésors !

Un week-end à Bruxelles avec Tintin

.

Un week-end à Bruxelles avec Tintin

Lorsque vous aurez fait provision de biscuits, vous revenez sur la place et prenez, sur le côté gauche de l’hôtel de ville, la rue Charles Buls et sa prolongation, la rue de l’Etuve. (Vous traversez la rue du Lombard)

Au 14 de la rue Charles Buls, Dandoy a ouvert une succursale où vous pourrez déguster leurs spécialités en sirotant un thé ou un café…

Vous longez les très bel hôtel Amigo, construit à l'emplacement d'une ancienne prison appelée «Vrunte» en flamand. Sous le régime espagnol, les soldats espagnols auraient confondu ce mot avec «vriend» qui signifie «ami» en néerlandais et l'auraient baptisé «amigo» en espagnol.

En bruxellois "dormir à l'amigo" signifie être en prison.

(Un peu plus loin, une façade peinte avec Tintin et le capitaine Haddock.)

Un week-end à Bruxelles avec Tintin

(14)

A l'intersection de la rue de l'Étuve et de la rue du Chêne, voici la plus célèbre fontaine de Bruxelles : le Manneken-Pis, statue en bronze d'une cinquantaine de centimètres représentant un petit garçon nu en train d'uriner.

Cette statue est le symbole de l'indépendance d'esprit des Bruxellois.

La statue fut volée à plusieurs reprises. En 1745 par des soldats anglais, deux ans plus tard, ce fut un groupe de soldats français qui retira la statue de son socle.

Pour calmer les esprits, Louis XV offrit un habit à Manneken-Pis et le décora de la Croix de Saint Louis.

Depuis, il est de tradition d'offrir au Manneken-Pis des vêtements à des occasions spéciales notamment pour honorer une profession.

La garde-robe actuelle comprend 932 costumes qui sont pour la plupart conservés au Musée de la ville de Bruxelles, situé dans la Maison du Roi sur la Grand-Place.

Manneken-Pis au Real de Madrid, à la Légion, en compagnon du Beaujolais, dans la brigade d'infanterie "Libération" et en membre du Grand Conseil du vin de Bordeaux
Manneken-Pis au Real de Madrid, à la Légion, en compagnon du Beaujolais, dans la brigade d'infanterie "Libération" et en membre du Grand Conseil du vin de Bordeaux
Manneken-Pis au Real de Madrid, à la Légion, en compagnon du Beaujolais, dans la brigade d'infanterie "Libération" et en membre du Grand Conseil du vin de Bordeaux
Manneken-Pis au Real de Madrid, à la Légion, en compagnon du Beaujolais, dans la brigade d'infanterie "Libération" et en membre du Grand Conseil du vin de Bordeaux
Manneken-Pis au Real de Madrid, à la Légion, en compagnon du Beaujolais, dans la brigade d'infanterie "Libération" et en membre du Grand Conseil du vin de Bordeaux

Manneken-Pis au Real de Madrid, à la Légion, en compagnon du Beaujolais, dans la brigade d'infanterie "Libération" et en membre du Grand Conseil du vin de Bordeaux

Notez qu’au 14 de la rue Charles Buls, Dandoy a ouvert une succursale où vous pourrez déguster leurs spécialités en sirotant un thé ou un café…

Cette maison Dandoy fait le coin avec la rue des Brasseurs.

C’est au n°1 de cette rue des Brasseurs que se trouvait l’hôtel « A la Ville de Courtrai » où le 10 juillet 1873, Paul Verlaine blessa Arthur Rimbaud d’un coup de revolver.

De retour Grand Place, offrez-vous (encore) une bière au « Roi d’Espagne » (au n°1a) ou à « La Chaloupe d’Or » (n°24, à côté de la maison où vécut V. Hugo), les deux plus belles brasseries de la place.

Voilà pour la promenade dominicale.

Un week-end à Bruxelles avec Tintin

.

TiQUELQUES LIENS :

une carte interactive très bien réalisée et très complète :

http://www.ilotsacre.be/site/fr/default_fr.htm

http://www.bruxelles-art-nouveau.be/

http://visitbrussels.be/bitc/front/home/display/lg/fr/section/visiteur.do

Et pour les autres jours...

tIl y a encore beaucoup de choses à découvrir à Bruxelles.

Voici quelques propositions :

Un week-end à Bruxelles avec Tintin
Un week-end à Bruxelles avec Tintin

Fan de bandes dessinées ? Ne ratez pas Le Centre Belge de la BD !

Au pays des Schtroumpfs de Spirou et de Tintin, c’est un ensemble d’expos permanentes comprenant des trésors de planches et d’objets uniques ainsi que plusieurs expositions temporaires proposées simultanément.

Le musée est abrité dans un ancien magasin, chef d’œuvre Art Nouveau signé Victor Horta (1906). Les courbes gracieuses caractéristiques de ce courant confèrent à cet endroit une vraie élégance.

Il comporte également une brasserie où vous pourrez déguster un menu... Gaston Lagaffe !

Ouvert tous les jours (sauf lundi) de 10 à 18 heures.

Centre Belge de la Bande Dessinée - Rue des Sables 20 - 1000 Bruxelles Tél. : 02 219 19 80

Notez que La Ville de Bruxelles a entrepris en 1993 de peindre des murs en hommage aux héros de bandes dessinées. Un parcours BD permet de passer d'une fresque murale à l'autre dans la ville. Une occasion de découvrir ces dessinateurs de BD et leurs personnages.

Carte : http://www.bruxelles.be/artdet.cfm/5316#a_1

Un week-end à Bruxelles avec Tintin

.

L'ART NOUVEAU A BRUXELLES

Un week-end à Bruxelles avec Tintin

La maison de Victor Horta

n°23-25 rue Américaine

Horta est le chef de file incontesté des architectes Art nouveau en Belgique.

Cet édifice Art nouveau est constitué de l'habitation personnelle de l'architecte ainsi que de son atelier.

Le plan ouvert, la diffusion de la lumière et l’intégration de lignes courbes dans la structure du bâtiment et dans les éléments de décoration constituent les principales caractéristiques de ses créations.

Ouvert du Ma. au D. de 14 à 17 h 30. Tél. : 02-543.04.90

Bruxelles reste une des villes d'Art nouveau les plus importantes au monde.

Il y a bien sur tous les grands bâtiments dessinés par les plus grands architectes, mais aussi plusieurs centaines d'autres témoins tout aussi intéressants de cette période architecturale qui compte aujourd'hui encore beaucoup d'amateurs.

D'autres exemples d'Art nouveau à Bruxelles (faites défiler les photos)
D'autres exemples d'Art nouveau à Bruxelles (faites défiler les photos)
D'autres exemples d'Art nouveau à Bruxelles (faites défiler les photos)
D'autres exemples d'Art nouveau à Bruxelles (faites défiler les photos)
D'autres exemples d'Art nouveau à Bruxelles (faites défiler les photos)
D'autres exemples d'Art nouveau à Bruxelles (faites défiler les photos)
D'autres exemples d'Art nouveau à Bruxelles (faites défiler les photos)
D'autres exemples d'Art nouveau à Bruxelles (faites défiler les photos)
D'autres exemples d'Art nouveau à Bruxelles (faites défiler les photos)
D'autres exemples d'Art nouveau à Bruxelles (faites défiler les photos)

D'autres exemples d'Art nouveau à Bruxelles (faites défiler les photos)

Un week-end à Bruxelles avec Tintin

Voulus par Léopold II pour commémorer le 50e anniversaire de la Belgique, les palais du Cinquantenaire sont occupés par des musées.

L’aile nord est occupée par le Musée de l'armée;

La halle nord-est, par le Musée de l'aviation;

L’aile sud est occupée par les Musées royaux d'art et d'histoire;

La halle sud-est est occupée par un musée de l’automobile : Autoworld, plus de 400 voitures anciennes (de 10 à 17 h)

Un week-end à Bruxelles avec Tintin

Autoworld

Un week-end à Bruxelles avec Tintin

.

Un week-end à Bruxelles avec Tintin

Le cimetière de Laeken.

Avenue du Parc Royal.

Moins célèbre que celui du Père Lachaise à Paris, c’est néanmoins le plus intéressant de Bruxelles.

Accolé à l'Eglise Notre-Dame de Laeken (dans laquelle sont inhumés les membres défunts de la famille royale), c’est le cimetière des grandes personnalités belges (Poelaert, Anspach...).

À voir: les sculptures funéraires du 19è s. dont le "Penseur" de Rodin, l’un des vingt moulages de la sculpture réalisés du vivant du sculpteur.

Un week-end à Bruxelles avec Tintin

En continuant l’avenue, vous passez devant de le Palais de Laeken, la résidence du roi (et ancienne propriété de Napoléon) et vous verrez plus loin :

Un week-end à Bruxelles avec Tintin

.

Un week-end à Bruxelles avec Tintin

Le Pavillon chinois et la Tour japonaise.

(Avenue Van Praet 44 1020 Bruxelles Tél. 02 268 16 08)

Actuellement musées d’extrême Orient, ces édifices surprenants dans le paysage bruxellois sont significatifs de la fascination des Européens du début du XXe siècle pour la Chine et le Japon.

Ces constructions, érigées en lisière du domaine royal de Laeken, font partie de réalisations suscitées par le roi Léopold II, qui avait le projet de construire toute une avenue bordée de monuments représentants les différents styles exotiques.

Un week-end à Bruxelles avec Tintin

Vous n’êtes pas loin de l'Atomium, édifice à mi-chemin entre la sculpture et l’architecture de 102 mètres de haut, qui fut réalisé à l'occasion de l'Exposition universelle de 1958 et représentant la maille du cristal de fer agrandie 165 milliards de fois.

Son acier de construction pèse 2 400 tonnes.

Il se compose d’une charpente d’acier portant neuf sphères reliées entre elles et revêtues, à l'origine, d’aluminium.

Le Tube central contient l’ascenseur le plus rapide de l’époque qui permet d’accéder au sommet en 23 secondes.

Ouvert tous les jours, de 10h à 18h (fermeture de la caisse à 17h30).

Un week-end à Bruxelles avec Tintin

.

Cafés, brasseries et estaminets

Un week-end à Bruxelles avec Tintin

Comme vous le savez, en Belgique et dans le nord de la France, un estaminet est un débit de boisson où l'on sert généralement de la bière. Ils font partie du patrimoine culturel des Pays du Nord, donc, visiter Bruxelles en oubliant ses bistrots serait criminel !

En voici quelques uns, parmi les plus célèbres :

La Mort Subite (voir plus haut)

La Fleur en Papier Doré 55 rue des Alexiens

Un authentique café bruxellois dont les salles sont classées depuis 1997.

Estaminet historique où se réunissaient les surréalistes belges, c’est aussi le lieu où Jacques Brel venait avec sa jeune épouse, Miche. On pouvait y croiser Hergé, René Magritte, Marcel Mariën ou encore Louis Scutenaire.

Trois établissements proches de la Bourse : (donc, de la Grand' Place)

Le Cirio rue de la Bourse 18 - Un joyau de l'archéologie bistrotière bruxelloise. Installé dans le même écrin depuis 1886, on y retrouve les nostalgiques du Bruxelles du grand Jacques (Brel). Celui-ci adorait d'ailleurs l'endroit pour son fameux half en half (moitié mousseux, moitié vin blanc).

De l'autre côté de la Bourse : la brasserie - restaurant Le Falstaff, au superbe décor Art Nouveau.

Autrefois destiné au banquiers et courtiers qui fréquantaient la bourse, c'est aujourd'hui le lieu de rencontre du "tout Bruxelles" qui s'y retrouve sur la terrasse chauffée en hiver.

Tout près de là, un incontournable : La Bécasse à hauteur du 11 rue de Tabora – au fond d’une petite impasse (à gauche vous voyez l'entrée de l'impasse) c’est un estaminet typique qu'on dirait téléporté du temps où Bruxelles « brusselait » fondé en 1877 à la place d'un ancien relais de coches.

C'est le lieu il faut déguster le lambic, bière de fermentation spontanée, exclusivement produite dans la vallée de la Senne. C'est une bière légèrement acide, sans pétillant ni mousse. Elle est consommée telle quelle et sert aussi de base pour la production de la gueuze. On la sert ici en cruchon.

Un week-end à Bruxelles avec Tintin
Un week-end à Bruxelles avec Tintin
Un week-end à Bruxelles avec Tintin
Un week-end à Bruxelles avec Tintin

.

Restaurants et Brasseries

 

Rien de tel qu'on bon guide pour vous aider à choisir la table qui vous convient parmi les centaines de restaurants que compte la capitale.

Voici, néanmoins quelques adresses qui pourraient vous plaire :

Un week-end à Bruxelles avec Tintin

Dans le centre ville :

Belga Queen

€€

32 Rue Fossé aux Loups (proche de la place de la Monnaie)

tél : 02.217.21.87 Ouvert 7 jours sur 7 de 12h à 14h30 et de 19h à Minuit.

L'une des meilleures adresses de la ville pour approcher la cuisine belge.

Situé dans un bâtiment du 18e s. (ayant abrité une banque française : le Crédit du Nord) la cuisine belge est ici mise au goût du jour.

Vous pourrez y trouver quelques plats typiquement belges : les croquettes de crevettes, les anguilles au vert, le coucou de Malines (comparable au poulet de Bresse) rôti au four sur pain d’épices ou les boulettes liégeoises,servies avec cornet de frites et laitue au vinaigre de bière.

Egalement un très beau banc de fruits de mer.

(Il est prudent de réserver !)

N.B. Je conseille aux dames de visiter les toilettes (surprenant !)

Un week-end à Bruxelles avec Tintin

Brasserie de l'Ommegang

€€

9, Grand'Place

C'est l'espace brasserie du restaurant gastronomique Le Cygne situé à l'étage.

C'est chic mais à des prix relativement raisonnables. Entrés autour de 15 €, plats de 20 à 25 €.

Terrasse en été. Sans doute la plus belle de Bruxelles dans un pareil décor...

Un week-end à Bruxelles avec Tintin

CAFE METROPOLE

Brasserie du célèbre hôtel Métropole, située sur la trépidante Place de Brouckère, (où Jacques Brel voyait passer l'omnibus) le Café Métropole propose dans un superbe décor classé une cuisine de type brasserie haut de gamme dans la tradition bruxelloise.

Plats de 15 à 20 €

Lunch à 18 €

Un week-end à Bruxelles avec Tintin

Quelques autres...

Quartier de la place Sainte Catherine

FRANCOIS

2, Quai aux Briques - Tel : 02.511.60.89

Depuis 1922 ce restaurant fait le bonheur des amateurs de poissons de qualité et de fruits de mer. Classique mais impeccable.

LE QUAI

14, Quai aux Briques - Tel : 02.512.37.36

Connu surtout pour les huîtres et le homard froid mayonnaise.

(Le quai aux briques est dans le quartier de la place Ste Catherine)

Un week-end à Bruxelles avec Tintin

Toujours dans le même quartier

SAN

rue de Flandre, 19 - 1000 Bruxelles.

Tél. 02 318 19 19

Ouvert du lundi au vendredi, de 12h à 14h30 et de 19h à 23h. Le Samedi de 19h à 23h. Fermé le dimanche.

Quand un chef 2 ** Michelin installé en province (« L’air du temps » à Liernu) vient ouvrir un second établissement à Bruxelles (Avec l'aide d'Arthur), on craint pour l’addition.

Mais pas ici : La carte de SAN propose sept bols, cinq salés et deux sucrés, qui sont renouvelés tous les mois. Menu trois bols : 45 €

Pourquoi un bol ?

Le chef explique : « Le bol est universel et il est impossible de trier, avec une cuillère on doit tout mettre en bouche en une seule fois."

Sang-Hoon Degeimbre a été élu chef de l’année 2016 par le guide Gault & Millau.

Pas de bol si vous ratez ça !

Un week-end à Bruxelles avec Tintin

Quartier de la Place du Châtelain

Beaucoup de sympathiques petits restaurants, de bars et de boutiques.

LA QUINCAILLERIE

45 rue du page – Tél : 02 533 98 33

Il s'agit d'une ancienne quincaillerie, convertie en brasserie, dont l'architecture est due à un disciple de Victor Horta (dont le musée se trouve juste au coin de la rue).

Poulets de Bresse AOC, cochons de lait de Bayeux et agneaux de Hampshire Down.

Beau choix de poissons et très beau banc écailler.

Un week-end à Bruxelles avec Tintin

En face :

Le restaurant CO2 Christian et Olivier

Dans un garage Peugeot ( !) une carte fraîche et raffinée, avec de jolis accents de terroir.

Vous apprécierez l'ambiance musicale trendy-lounge et vous pourrez terminer la soirée en sirotant un dernier verre au bar.

C’est un peu snob-tendance, mais c’est bon et pas cher : lunch à 17 €. Tél. : 02 537 80 47

A Anderlecht

LA PAIX

€€€

49 rue Ropsy-Chaudron - Anderlecht tél.: 02 5230958

Ancien café de chevillards centenaire (les abattoir sont tout proches) aujourd'hui brasserie de tradition.

Des plats copieux, colorés et gourmands, des viandes sélectionnées affinées en caves. Cervelle de veau ou langoustines bretonnes en entrée.

Menus 60/90 €. Des prix justifiés par une étoile Michelin et par le talent d'un chef qui fut chef de cuisine chez Alain Passard

OU MANGER SUR LE POUCE ?

Le Pistolet

Un week-end à Bruxelles avec Tintin

LE PISTOLET ORIGINAL

24, rue Joseph Stevens

(n.b. vous êtes passé devant lors de la promenade du dimanche)

Pour les belges, le pistolet constitue le petit déjeuner du dimanche.

Le nom de ce petit pain rond à la mie légère et à la croûte croquante viendrait de la pistole, ancienne pièce de monnaie qu'il fallait débourser pour s'en offrir un.

Au Pistolet Original, dans le quartier du Sablon, vous pouvez soit emporter soit consommer sur place toutes sortes de pistolets garnis d’appétissantes compositions.

Je vous recommande celui aux crevettes grises, un délice, mais il y en a beaucoup d'autres...

Un week-end à Bruxelles avec Tintin

Dans le même genre :

LES PISTOLETS DE PAPA

Place du Chatelain, 19 6 1050 Bruxelles (Ixelles) Tél.: 02.538.35.25

Des pistolets au salami d'Orval, au boudin blanc sauté avec épinards...

Toute poche de la célèbre avenue Louise, le place du Châtelain est des endroits branchés de la capitale. Nombreuses terrasses. Le mercredi soir, marché de produits alimentaires : fruits et légumes biologiques, fromages, gaufres liégeoises, etc.

Un week-end à Bruxelles avec Tintin

Ce n'est pas parce que QUICK est belge d'origine que vous devriez vous contenter d'un si triste repas.

Il semble que le meilleur burger du monde (c'est ce qui se dit !) se trouve dans le quartier Sainte Catherine, plutôt réputé pour ses restaurants de poissons.

ELLIS BURGER GOURMET

4, place Sainte Catherine

On y trouve de la viande hachée délicieuse et cuite à la perfection, dans un pain croustillant, des sauces délicates, des burgers végétariens, mais aussi un steak haché d'agneau assaisonné de coriandre, épicé de chili, adouci au guacamole, et même parfois un hamburger au... pigeon.

On est loin de McDo et pourtant c'est plus que raisonnable au niveau prix et de plus le service est sympa !

Un week-end à Bruxelles avec Tintin

NOORDZEE

45, rue Sainte-Catherine

Toujours dans le même quartier, voici du vrai "street food".

A ce "fishbar", on mange debout fritures de calamars, de soupes de poissons, thon à la plancha et autres tapas avec un petit verre de vin blanc. C'est sympa, spontané et franchement local. ouvert du mardi au samedi de 11h à 18h et le dimanche de 11h à 20h.

Cela marche tellement bien qu'ils ont ouvert une succursale au 62 de la rue du Luxembourg où un DJ officie le jeudi soir jusqu'à 22:00. Fermé le week-end.

Un week-end à Bruxelles avec Tintin

LE PAIN QUOTIDIEN

Chaîne de boulangerie de qualité avec table d’hôtes.

C’est parfait pour une petite restauration : tartines garnies, potages, plats froids, salades et bien plus...

Pains artisanaux bios pétris à la main

Galerie de la Reine - Rue A. Dansaert 16 – Chée de Waterloo, 515 – Avenue Louise, 124 – Rue des Sablons, 11 -

LES FRITES

Un week-end à Bruxelles avec Tintin

.

Illustration de Madame Fritz datant de 1889
Illustration de Madame Fritz datant de 1889

Nous ne rentrerons pas dans la discussion de savoir qui a inventé la pomme frite. Les français à Paris ? Les belges à Namur ? Les papous ? La frite, telle qu'on la connait aujourd'hui apparaît pour la première fois à la Foire de Liège, en 1875, dans la friture Fritz.

Frédéric Krieger dit Fritz naquit en Bavière en 1817 dans une famille de musiciens forains.

Il fit preuve d'un talent hors du commun pour lancer cette préparation nouvelle.

Tout d'abord, il se fit appeler Fritz, astucieux pseudonyme rappelant à la fois la pomme de terre frite et son origine germanique. Ensuite, il fit paraître dans la presse des publicités vantant son savoir-faire. En 1848, apparaissait dans le Journal de Liège :

"Les pommes de terre frites sont arrivées à la Foire de Liège avec leur infatigable Rôtisseur M. Fritz, propriétaire de l'établissement des tubercules rôtis, qui prévient ses consommateurs qu'il a redoublé de zèle, afin de prévenir toute observation."

Où manger des frites à Bruxelles ?

Chez Antoine, c'est bon... donc on fait la file !
Chez Antoine, c'est bon... donc on fait la file !

.

Un week-end à Bruxelles avec Tintin

ANTOINE Place Jourdan

Saluée par de nombreux amateurs comme étant le meilleur" fritkot" de Bruxelles, la Maison Antoine est qualifiée de légende. (élues « meilleures frites du monde » par le New York Times !)

Les frites croquantes de la maison Antoine sont cuites à l’ancienne, dans la graisse de bœuf.

Les cafetiers de la place Jourdan permettent à leurs clients de s’asseoir en terrasse avec un gros sachet bien saucé, histoire d’arroser les bintjes d’une pils au col de mousse servi dans les règles de l’art, à hauteur des deux doigts réglementaires.

Un week-end à Bruxelles avec Tintin

Concurrent d'Antoine pour le titre du meilleur "fritkot" de la capitale :

FRIT'FLAGEY

Place Flagey

Ici aussi vous devrez faire la file avant de repartir, le cornet de frites à la main.

Pour Amélie Nothomb et bien d'autres, ces frites sont supérieures à celles de la place Jourdan.

On dit le patron assez antipathique, mais si la frite est bonne...

Si on aime rire à Bruxelles, on ne rigole pas avec les frites. Certains prétendent qu'Antoine et Frit'Flagey vivent depuis trop longtemps sur leur réputation et que les frites n'y sont plus comme autrefois. Ils avancent d'autres adresses, toutes mieux classées sur le site Fritmap. Je vous les confie volontiers:

Fritland Rue Henri Maus 49, 1000 Bruxelles (Centre)

Friterie de la Barrière de Saint-Gilles Avenue du Parc 5, 1060 Bruxelles (Saint-Gilles)

Frit-Kot Bompa Avenue de la Couronne 71, 1050 Bruxelles (Ixelles)

Friterie Fontainas Rue Fontainas 1, 1060 Bruxelles (Saint-Gilles)

MOULES & FRITES

chez René
chez René

LA BONNE HUMEUR – 244 chaussée de Louvain

Meilleur moules-frites de Bruxelles durant des décennies, LA BONNE HUMEUR ne serait plus la bonne friture qu’elle fut des années durant. A éviter, parait-t-il ! Tout comme Léon et tous les restaurants de la Petite Rue des Bouchers.

Pour vous mettre de bonne humeur, allez plutôt du côté d’Anderlecht.

Place des Combattants (qui donne dans la rue Wayez), au n° 14, vous trouverez la FRITURE CHEZ RENÉ.

Bien plus qu’une simple friture, c’est un vrai restaurant où vous pourrez déguster un vrai moules-frites, mais aussi carbonnades, anguilles et dit-on de magnifiques croquettes aux crevettes dans une ambiance bien bruxelloise.

Pas de réservation.

Terrasse en été.

Fermé les lundis et mardis. Certificat d'Excellence 2013 Tripadvisor.

PARLER BRUXELLOIS

Un week-end à Bruxelles avec Tintin

.

L’authentique « Brusseleer » véhicule dans son langage très accentué cet esprit tout en jovialité qui préserve la personnalité de la ville.

Le parler bruxellois mélange le flamand, le wallon et des expressions choisies dans les langues des occupants successifs.

Ce parler, a beaucoup inspiré Hergé :

Dans Le Sceptre d’Ottokar, le roi Ottokar (autocar) est fidèle à la devise de son ancêtre, le baron Almaszout (tout au mazout) : "Eih bennek, eih blavek" (j'y suis, j'y reste).

La capitale de la Bordurie est Szohôd (transcription du bruxellois zo-ot - signification plus bas)

Dans Tintin au pays de l’or noir, Tintin se trouve au centre d’un conflit qui oppose l’émir Ben Kalish Ezab (jus de réglisse) et le cheik Bab El Ehr (bavard).

Lire Tintin en comprenant le bruxellois est deux fois plus savoureux…

Un week-end à Bruxelles avec Tintin

.

Un week-end à Bruxelles avec Tintin

LE BRUXELLOIS SANS PEINE

Bêêkes : exprime le dégoût

Bernique : compte-là dessus et bois de l’eau claire

Bibber : tremblement. « avoir le bibber » : sucrer Les fraises

Blinquer : briller

Brol : objets hétéroclites de peu de valeur ; bric-à-brac

Bardaf : Patatras !

Caillant : Très froid. "Il fait caillant ce matin !".

Chicon : endive (en flamand : witloof)

Dikke : gros

Dikkenek : (trad. Gros cou) vantard, prétentieux

Douf : 1. chaud « il fait douf ici » 2 : cuite. « il a pris une douf »

drache : pluie, averse. « Il drache » : il pleut.

en stoemelings : (prononcer stoumelinx) à la dérobée

froucheler : chipoter, flirter. « Ils frouchellent ensemble » : ils ont un flirt.

godferdoumme : (juron) dieu soit maudit !

klette : nullité (d'une personne)

krimineel zat : mort-soûl

non, peut-être ! : oui, absolument !

Peï : type

pottepeï : buveur invétéré

stoeff : (prononcer stouf) vantardise “tu fais de ton stoeff” : tu te la pètes

Zô-ôt ! : (de zot = fou) c’est insensé ! Vous n’y pensez pas!

Zwanze : Blague, plaisanterie. Zwanser : Blaguer, mystifier

Un week-end à Bruxelles avec Tintin

.

Un week-end à Bruxelles avec Tintin

.

Un week-end à Bruxelles avec Tintin

ENCORE QUELQUES CONSEILS…

A Bruxelles, vous êtes en Belgique… alors n’oubliez pas :

70 = septante,

90 = nonante.

C'est grammaticalement plus correct que les quatre-vingt-dix ou soixante-quatorze...

D'ailleurs, pour faire un parallélisme avec d'autres langues, en anglais, 70 se dit seventy et pas sixty-ten. En espagnol 90 se dit noventa et non ochenta y diez.

- Bruxelles, se prononce Brusselle (et pas Brukselle) si vous trouvez ça bizarre, pensez qu’Auxerre se prononce bien Aussère et pas Auksère…

- Le célèbre 'W' : en France, on préfère le prononcer (souvent erronément !) comme un simple V. En Belgique, on préférera le prononcer 'ouhé '

Ex: wagon: ouagon - BMW se dit Bé Em oué - idem pour les WC. (Qui me rappelle: 'aller à la toilette' et 'non aux toilettes' : une à la fois, s'il-te-plaît bien!)

Vous ne mangerez pas des petits pains aux raisins, mais des couques aux raisins; pas de chaussons aux pommes, mais des gosettes.

On va s'acheter un cornet de frites à la friture.

Et si vous croisez des friteries ce sont soit des français immigrés, soit des belges complexés qui ont changé leur enseigne parce qu'on leur avait dit que friture n'était pas français !

Et encore: En Belgique on tire son plan (se débrouiller), même quand on ne sait pas de chemin avec (comment faire).

On s'essuie les mains avec des essuies (serviettes) et les portes s'ouvrent avec des clinches (poignées de porte). Et à ce propos, en Belgique, une porte à 3 états: 'ouverte', 'fermée' et 'contre'.

'A tantôt' signifie à tout à l'heure (et ne fait pas référence à un moment passé).

On utilise les torchons (serpillières), voire les loques à r'loqu'ter pour nettoyer par terre et non pour essuyer la vaisselle.

En employant ces quelques belgicismes, vous passerez (presque) pour des autochtones :

Aubette n.f. kiosque à journaux

Cacaille n.f. objet sans valeur

Castard adj. costaud

Fourte int. Zut

Margaille n.f. dispute, bagarre

Sacoche n.f. sac à main

A table :

Américain n.m. steak tartare

Cannibale n.m. toast garni de tartare (filet américain)

Carbonnades n.f. ragoût de bœuf à la bière

Cougnou n.m. brioche de Noël en forme d'enfant Jésus

Craquelin n.m. brioche au sucre

Un week-end à Bruxelles avec Tintin

Maintenant, vous devriez être à même de comprendre cette petite histoire que nous raconte une jeune bruxelloise :

Hier je suis sortie de chez mes parents parce que j’avais oublié un brol dans mon kot. Je savais qu'il faisait cru, mais comme une klette je n’avais pensé qu'il pourrait dracher. D’habitude je mets mon pinemouche mais alors c'est vite douf, et mes crolles sont kaput.

Ma mère, occupée à nettoyer le tapis plain devant le feu ouvert, m’avait dit de passer aussi chez le charcutier.

Je n’aime pas ce peï, et en plus son ket a un boentje pour moi. Il est un peu stoeffer, mais je m’en fous de ce zievereer. Ce tich peut raconter toutes les klûtes qu’il veut, ça ne changera rien.

Bon, en passant par la drève, je m’arrête d’abord au café, j’avais envie après un cécémel. Un copain à moi était juste en train de remettre une drache à toute la bande, fieu.

Et pour ne pas qu’ils zwanzent après moi, je suis restée.

Je ne peux pas dire qu’en sortant j’étais krimineilscheilzat parce que je sais là-contre, mais j’avais quand même une bonne douffe.

Pas autant que le pauvre sukkeleir qui marchait schief devant moi : un zinneke lui a couru dans les guibolles, il a fait un cumulet, a perdu une slache, et klett’ Mariette, il a renversé une meï qui est tombée sur son pèt’ et on voyait tout son cinema. Ils sont repartis comme deux qui wighel-waghel.

Bon, j’arrive en vue de la charcuterie, mais je m’arrête d’abord au bollewinkel du coin pour avoir des boules sûres. Puis au boulanger pour acheter des pistolets, des couques et du bodding. Et j’ai hésité avec un cramique , mais fourt’.

Chez le charcutier, il me dit : « Ecoute, maske, j’ai plus de tête pressée, mais j’ai du kip-kap ».

Je prends aussi un pain français avec de l’américain et de l’andalouse et un ravier de plattekeis tout près, et je rentre chez moi.

Ma mère, qui avait passé la loque à reloqueter, avait un essuie dans une main et une raclette dans l’autre. Elle faisait blinquer ses carreaux, mais elle était contente que j’avais rien oublié, alors elle m’a donné une baise et même une dringuelle.

Si vous avez tout compris, vous pouvez venir à Bruxelles sans crainte. Sinon, venez-y quand même : les Bruxellois feront un effort !

Un week-end à Bruxelles avec Tintin

Voila ! Il ne vous reste plus qu'à faire votre valise et partir pour Bruxelles !

Si les dessins d'Hergé qui illustrent cet article vous ont donné l'envie de vous replonger dans l'univers magique de ce génie de la bande dessinée, un musée, à une trentaine de km de Bruxelles, lui est à présent consacré :

Musée Hergé, 26, rue du Labrador

1348 Louvain-la-Neuve (Ottignies)

Tél. : +32 (0)2 62 62 421 Fax : + 32 (0)2 64 61 459

e-mail : info@museeherge.com
site web : voir lien ci-dessous

Navettes possibles depuis votre hôtel (voir renseignements sur le site du musée)

Les photos sont reprises d'internet

Les dessins d'Hergé également mais sont protégés : copyright (c) Hergé / Moulinsart

Un week-end à Bruxelles avec Tintin

.

Un week-end à Bruxelles avec Tintin

.

Published by Jamin
commenter cet article
20 octobre 2015 2 20 /10 /octobre /2015 15:22
Dingbats 81 - 100

Vous trouverez les solutions en dessous de ces 20 dingbats, Mais...

Mais n'y allez pas trop vite : chercher, chercher, chercher... et trouver, c'est ça le plaisir du jeu !

Dingbats 81 - 100

81.

Dingbats 81 - 100

82.

Dingbats 81 - 100

83.

Dingbats 81 - 100

84.

Dingbats 81 - 100

85.

Dingbats 81 - 100

86.

Dingbats 81 - 100

87.

Dingbats 81 - 100

88.

Dingbats 81 - 100

89.

Dingbats 81 - 100

92.

Dingbats 81 - 100

93.

Dingbats 81 - 100

94.

Dingbats 81 - 100

95.

Dingbats 81 - 100

96.

Dingbats 81 - 100

97.

Dingbats 81 - 100

98.

Dingbats 81 - 100

99.

Dingbats 81 - 100

100. Une chanson !

Les solutions de ces 20 dingbats sont plus bas...

.

.

.

.

.

.

.

.

.

encore plus bas...

.

.

.

.

.

réfléchissez encore un peu avant de les découvrir !

.

.

.

.

Dingbats 81 - 100

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.81. Deux poids, deux mesures

82. Levée de boucliers

83. Rire sous cape

84. Tête de nœud

85. Plan incliné

86. Carabine à air comprimé

87. On n'est pas sorti de l'auberge

88. Assis entre deux chaises

89. Histoire sans queue ni tête

90. Pris entre deux feux

91. Triple buse

92. Cohérent

93. Cousin germain

94. Éclair de génie

95. Hockey sur glace

96. Avantage

97. La tête dans les nuages

98. Soupapes en tête (sous PA, PE en tête)

99. Antiquaire ou Un air antique

100. Les dessous chics

Published by Jamin - dans Dingbats
commenter cet article
14 octobre 2015 3 14 /10 /octobre /2015 15:59
Dingbats 61-80

Après ces 20 dingbats, vous pourrez découvrir les solutions. Mais...

Mais n'y allez pas trop vite !

Le plaisir est bien de chercher, chercher, chercher... et trouver !

Dingbats 61-80

61.

Dingbats 61-80

62.

Dingbats 61-80

63.

Dingbats 61-80

64.

Dingbats 61-80

65.

Dingbats 61-80

66.

Dingbats 61-80

67.

Dingbats 61-80

68.

Dingbats 61-80

69.

Dingbats 61-80

70.

Dingbats 61-80

71.

Dingbats 61-80

72.

Dingbats 61-80

73.

Dingbats 61-80

74.

Dingbats 61-80

75.

Dingbats 61-80

76.

Dingbats 61-80

77.

Dingbats 61-80

78.

Dingbats 61-80

79.

Dingbats 61-80

80.

Dingbats 61-80

Les solutions ?

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

sont plus bas

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.encore

.

.

.

.

un peu

.

.

.

.

plus bas

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

61. Le feu au cul

62. Le clou du spectacle

63. Le défaut de la cuirasse

64. Finir en queue de poisson

65. La tête à l'envers

66. Le tournant du match

67. Se mettre en 4

68. L'oreille en coin

69. Plus de peur que de mal (8 PEUR, 7 MAL)

70. Nager entre deux eaux

71. Le cul bordé de nouilles

72. Un pet de travers

73. Les petits poissons rouges

74. Partir les pieds devant

75. Faire profil bas

76. Un pied noir

77. Temps de chien (Temps deux chiens)

78. Etre au bout du rouleau

79. Rester de marbre

80. Un polichinelle dans le tiroir

Published by Jamin - dans Dingbats
commenter cet article

Présentation

  • : Bruno Jamin
  • Bruno Jamin
  • : On s'est peut-être vu... à Marche en Famenne (47-53) ; Bruxelles (Catteau 54-56) ; Ath (57-62) ; à la 20th Century Fox (70-96) chez Belga Films - RTL? Ou ailleurs ?!...
  • Contact

Rechercher

Pages